Jean Paul Rappeneau

(1932) Il est né à Auxerre. Il débute dans le métier comme assistant de réalisateur pour : Raymond Bernard, Edouard Molinaro et Jean Dréville. Il est aussi un très grand scénariste à qui on doit par exemple : Zazie dans le métro, Vie privée, L’homme de Rio, Le magnifique. Il sera le scénariste de ses films, scénarios qu’il peaufinera avec soin et avec des confrères de talent comme Sautet, Boulanger Dabadie et Carrière, avant de les tourner, ce qui explique sa filmographie réduite (8 films + un court)). On lui doit : Chronique provinciale, son premier film, un court-métrage, en 1958, La vie de château son deuxième avec Deneuve, Noiret et Pierre Brasseur en 1968, Les mariés de l’an deux en 1971 avec Belmondo, Marlène Jobert, Pierre Brasseur, Sim, Le sauvage avec Montand, Deneuve, en 1975, Tout feu tout flamme avec Montand et Adjani en 1982, Cyrano de Bergerac avec Gérard Depardieu, Anne Brochet et Vincent Perez (Un chef d’œuvre) en 1990, Le hussard sur le toit avec  Arditi, Binoche et Olivier Martinez en 1995, Bon voyage avec Depardieu, Adjani et Virginie Ledoyen en 2003, Belles familles avec Mathieu Amalric et Gilles Lellouche en 2015 qui est son dernier film.

Il aura le prix Louis Delluc en 1966 pour : La vie  de château, le César du meilleur film et du meilleur réalisateur en 1991, le Golden Globe et aussi le César des Césars pour le 20° anniversaire de la cérémonie en 1995 pour : Cyrano de Bergerac.

Il a été membre du jury de Cannes en 1991.

Un cinéaste atypique, aimé de ses acteurs et très perfectionniste.