Robert Siodmak

 

(1900-1973). Il est né en Allemagne à Dresde (D’autres sources le font naître à Memphis au Tennessee et retourner en Allemagne à l’âge de 1 an). Il passe sa jeunesse en Allemagne et tente de jouer au théâtre sans beaucoup de succés, il entre alors dans une banque, mais la dépression lui fait quitter ce métier et il écrit les inter-titres pour films muets importés en Allemagne. Il se lance ensuite dans la réalisation et sera recruté par la firme allemande UFA. Mais la montée du nazisme, le fait fuir l’Allemagne, il vient en France en 1933 où il tourne quelques films (Dont : Piéges en 1939 avec Eric von Stroheim et Maurice Chevalier) avant de partir aux USA en 1940, il y tourne des petits films avant de travailler pour la Paramount de 1941 à 1942 puis pour Universal de 1943 à 1948, son premier film américain est : West Point Widow en 1941. Il réalise ensuite des petits films avant de trouver sa voie avec les films noirs marqués par l’expressionnisme allemand. En 1952, il reviendra tourner en Europe et retournera aux USA en 1967. Il tourne son premier film muet en 1930 (avec 2 scénaristes appelés à devenir de grands réalisateurs : Billy Wilder et Fred Zinnemann) : Les hommes du dimanche. Il a tourné une soixantaine de films en particulier : Le signe du cobra, Le suspect, Les tueurs avec Burt Lancaster (Il y aura un remake en 1964 par Don Siegel : A bout portant), La proie, Le corsaire rouge avec Burt Lancaster, Le grand jeu, Les rats, Katia, L’affaire Nina B, Les mercenaires du Rio Grande, Custer l’homme de l’Ouest, Son dernier film projeté en deux parties de 3h00 : Pour la conquête de Rome sera un échec et il cessera de tourner. Il a réalisé 4 épisodes de la série OSS pour la TV. Il a aussi écrit une dizaine de scénarios et est apparu dans 2 films.