06 novembre 2017

ROBERT WISE

 

Robert Wise

 

(1914-2005). Il est né aux USA à Winchester dans l’Indiana.  A cause de la crise de 1929, il doit abandonner ses études et débuter dans le milieu du cinéma en1931 à la RKO comme coursier puis assistant monteur son et ensuite image, puis chef monteur en 1939, c’est lui qui a monté Citizen Kane et la Splendeur des Amberson deux « chefs d’œuvre » d’Orson Welles. Il devient réalisateur sans l’avoir décidé et pour remplacer le réalisateur sur le tournage de : La malédiction des hommes-chats en 1943. On lui doit une quarantaine de films dont : Le récupérateur de cadavre, Né pour tuer, Nous avons gagné ce soir qui lui vaudra le prix de la critique à Cannes en 1950, La maison sur la colline, Le jour où la terre s’arrêtât, Les rats du désert, Hélène de Troie, La loi de la prairie, Marqué par la haine,  Je veux vivre (Pour ce film où une femme doit être exécutée, il a assisté à une réelle exécution)Le coup de l’escalier, West Side Story, un chef d’œuvre absolu, inégalé et inégalable tellement, la mise en scène, les chorégraphies (De Jérôme Robbins), le scénario et les acteurs (Natalie Wood, Rita Moreno, Georges Chakiris, Rush Tamblin, Richard Beymer) sont géniaux, même si l’histoire est connue elle est traitée avec une rare intelligence, ce film obtiendra DIX « Oscar » !Suivront : Deux sur la balançoire, La mélodie du bonheur, un autre chef d’œuvre qui obtiendra, lui, CINQ « Oscar », La maison de diable,  La canonnière de Yang Tsé avec un excellent Steve McQueen, Le mystère Andromède, Brève rencontre à Paris, L’odyssée du Hindenburg, Star trek, Rooftops en 1989 est son dernier film.

Il parlait parfaitement le français.

Posté par CINELOVER à 07:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :