Elia Kazan

 

Elia Kazantzoglou (1909-2003). Il est né à Constantinople, il est d’origine grecque et arrive aux USA à 4 ans, son père a un commerce de tapis. A l’Université de Yale il se passionne pour le théâtre, il sera successivement : accessoiriste, acteur, assistant puis metteur en scène. Il monte ensuite à Hollywood où il est sollicité par les milieux du cinéma et devient acteur, il tournera 7 fois comme acteur. Il devient metteur en scène en 1945 avec : Le lys de Brooklyn, après être passé par le court-métrage et le documentaire. Suivra : Boomerang (mais seulement en 1947) qui sera le vrai début de sa carrière de réalisateur. En même temps, il devient un des cofondateurs de l’Actor’Studio. On lui doit : Le maître de la prairie avec Spencer Tracy, Le mur invisible avec Gregory Peck, L’héritage de la chair, Panique dans la rue avec Richard Widmark, Un tramway nommé désir avec Brando, Viva Zapata avec Brando, Sur les quais avec Brando, A l’est d’Eden avec James Dean, La poupée de chair, Un homme dans la foule, Le fleuve sauvage, La fièvre dans le sang, America-America, L’arrangement avec Kirk Douglas, Les visiteurs. Le dernier nabab, avec De Niro et Mitchum, est son dernier film en 1976.

Membre du PC en 1934, il en est exclu en 1936 et participera à la chasse aux sorcières de McCarthy en dénonçant certains de ses camarades dont Arthur Miller en 1952, cette attitude va entacher durablement sa réputation.

Il a eu un « oscar » en 1948 pour Le mur invisible, un autre en 1955 pour Sur les quais et enfin en 1999 pour l’ensemble de son œuvre (Au cours de la cérémonie de très nombreux participants ont refusé de l’applaudir à cause de son attitude pendant le Maccarthysme).
Comme metteur en scène de théâtre il a obtenu 3 « Tony Award » de meilleur metteur en scène