John Woo

(1946). Il est né en Chine à Canton. En 1951, sa famille fuit la Chine pour aller à Hong-Kong sans le sou, il est pris en charge, pour ses études, par la communauté catholique. Au cours de ses études il se passionne pour le cinéma et réalise des petits films d’amateur. En 1969 il devient assistant réalisateur dans le plus grand studio chinois. Il réalisera son premier film en 1973 : Les jeunes dragons, ce premier film est très bien accueilli et lui permet d’être sous contrat. Il tournera de bons films d’action dont : Le syndicat du crime et surtout : The Killer , ce film a trouvé son inspiration dans le film de Jean Pierre Melville : Le samouraï, dans ce film on y trouve son acteur fétiche : Chow Yun Fat, Tarantino et même Scorsése ont une grande admiration pour ce film. Le suivant : Une balle dans la tête, pourtant très bon, sera un échec, il  tournera encore : Les associés et A toute épreuve qui sera son dernier film avant d’être appelé à Hollywood en 1992 où il tourne : La chasse à l’homme avec Jean Claude Van Damme en 1993, qui sera un relatif échec à cause des contraintes dont il a été victime de la part des studios. Il tournera ensuite : Broken arrow avec Travolta qui sera bien mieux accueilli car il a eu plus de liberté dans sa réalisation, le suivant : Volte-face avec le duo : Nicolas Cage/John Travolta sera un gros succès et trois ans plus tard, il s’attaque à Mission Impossible 2 avec Tom Cruise qui sera aussi bien reçu. Mais les deux suivants seront des échecs relatifs : Windtalkers en 2002 (pourtant très original et très bien fait) et Paycheck en 2003 avec Ben Affleck. Déçu, il est reparti tourner en Chine et il obtiendra un immense succès en Chine en 2008 avec : Les trois royaumes, ce sera même le plus gros budget de tournage et le plus gros succès de recettes. Il a tourné ensuite : Le règne des assassins, The crossing, Manhunt en 2017.

Il a été récompensé 4 fois aux « Hong Kong Film Award » :meilleur film en 1987 pour Le syndicat du crime, Meilleur réalisateur en 1990 pour The killer, Meilleur montage en 1991 pour Une balle dans la tête et en1993 pour A toutes épreuves.

C’est un spécialiste des ralentis, des scènes d’action hyper violentes et des effets pyrotechniques qu’il maîtrise parfaitement.