Philippe Labro

 

(1936). Il est né à Montauban. Son père a un gros cabinet de conseil juridique et fiscal. Elève moyen, sauf en littérature, il remporte le concours de jeune reporter au Figaro à 15 ans. Il obtient son bac et une bourse d’études qui lui permet d’aller aux USA. Il deviendra un américanophile absolu. Il revient en France où il mène une carrière de journaliste et d’écrivain (Présent au Goncourt à 2 reprises). Il écrit aussi une trentaine de chansons pour Johnny et quelques unes pour Jane Birkin. Il a aussi été un homme de radio et a dirigé RTL pendant 15 ans. Concernant le cinéma, il a peu tourné : 9 films, mais il est aussi l’auteur de ses scénarios. Le premier sera : Tout peut arriver, il a eu pour ce film une très bonne critique de Jean Pierre Melville, ce dernier lui donnera de nombreux conseils pour le suivant : Sans mobile apparent (un très bon polar) leur amitié perdurera ensuite mais  Melville n’interviendra plus. Il réalise ensuite : Le hasard et la violence, L’héritier, un rôle différent pour Belmondo qui est ici l’héritier d’un empire industriel, Le hasard et la violence, L’alpagueur, un polar noir avec Belmondo et Bruno Cremer, La crime, Rive droite-rive gauche est son dernier film en 1984. Il a aussi été acteur (discret) dans 4 films.