Emir Kusturica

 

 

            (1954). Il est né à Sarajevo. Très jeune il traîne prés des salles de cinéma en faisant des petits boulots pour pouvoir voir des films, il en conserve une immense culture cinématographique qui meublera ses propres œuvres. Envoyé à Prague par ses parents, il y suit des cours de cinéma et se montre particulièrement doué, il obtiendra d’ailleurs un premier prix pour son court-métrage : Guernica.  Cela lui ouvre les portes de la TV puis du cinéma, il réalise son premier long-métrage en 1981 : Te souviens-tu de Dolly Bell (Lion d’or de la première œuvre à Venise en 1981), son deuxième sera un coup de maître car il sera primé à Cannes en 1985 c’est : Papa est en voyage d’affaires, il poursuit depuis une belle carrière de metteur en scène avec : Le temps des gitans (Prix de la mise en scène à Cannes en 1989), Arizona dream (Ours d’argent du meilleur réalisateur à Berlin en 1983), Underground, Chat noir-Chat blanc, La vie est un miracle (César du meilleur film de l’U.E. en 2004), Promets moi, On the milky road. Il est aussi musicien et compose certaines musiques de ses films en jouant lui-même de la guitare. Mais c’est aussi un très bon acteur,  et, comme Hitchcock, il apparaît dans ses films.

Il a été président du jury à Cannes en 2005 après en avoir été membre en 1993. Il a également présidé de nombreux autres festivals.

Il a le sang chaud et n’hésite pas à faire le « coup de poing » et même à provoquer ses adversaires politiques en duel !

Il est chevalier de la Légion d’Honneur et Commandeur des Arts et Lettres.