Jean paul Le Chanois

 

Jean Paul Dreyfus (1909-1985). Il est né à Paris. Il fait des études de droit et de philo, se lance dans des études de médecine, mais ne poursuit pas et exerce des petits boulots avant de devenir acteur de figuration surtout et aussi assistant-réalisateur sur 5 films. Il tourne son premier documentaire en 1936 : La vie est à nous (sur le Front Populaire), et son premier film en 1938 : Le temps des cerises (sous son vrai nom),  idem pour le suivant en 1940 : Une idée à l’eau. Il aura une conduite exemplaire pendant la 2° guerre mondiale comme résistant, il sera membre du parti communiste et réalisera le seul film « live », en 1944,  sur la résistance dans le maquis du Vercors (Au cœur de l’orage).Il reprend ses tournages en 1946 avec : Messieurs Ludovic, suivront : L’école buissonnière, La belle que voilà, Sans laisser d’adresse, Agence matrimoniale, Papa-maman-la bonne et moi, une charmante comédie avec des acteurs superbes(Lamoureux, Fernand Ledoux, Gaby Morlaix et Nicole Courcel et aussi De Funès) et qui aura une suite : Papa-maman-ma femme et moi, Village magique, Les évadés, Le cas du docteur Laurent avec Gabin, Les misérables avec Gabin, Bourvil et Bernard Blier Un segment de : La française et l’amour, Par-dessus le mur, Mandrin, Monsieur avec Gabin,Le jardinier d’Argenteuil, avec Gabin en 1966 sera son dernier film. Il a été une des cibles privilégiées de la « Nouvelle vague ». Il a aussi été un scénariste prolifique (plus de 35 scénarios), il a aussi écrit des chansons pour Piaf et Montand. Et il s’est essayé à la mise en scène de théâtre. Il a eu l’ours d’or à Berlin pour : sans laisser d’adresse et le grand prix du cinéma français en 1955 pour : Les évadés.