Gilles Grangier

Gill Gaston Grangier (1911-1996). Il est né à Paris. Il a commencé dans le cinéma comme homme à tout faire : Cascadeur, figurant (une douzaine de fois), régisseur aux studios de Billancourt. Il devient ensuite assistant réalisateur sur une quinzaine de tournages. Il devient enfin réalisateur de : Adémaï bandit d’honneur en 1943 grâce à (Noël-Noël). Il a été prisonnier de guerre de 1939 à 1942. Il tournera ensuite 64 films dont: Le cavalier noir,  Amédée, L’amant de paille, Poisson d’avril, Gas-oil avec Gabin, Le sang à la tête (Idem), Echec au porteur, Le rouge est mis (Idem), Trois jours à vivre, Archimède le clochard un magnifique comédie avec un superbe duo : Gabin/Darry Cowl et Carette, Le désordre et la nuit (Avec Gabin), 125 rue Montmartre (avec Lino Ventura), Les vieux de la vieille un chef d’œuvre d’humour avec : Gabin, Fresnay et Noël-Noël, Le cave se rebiffe (avec Gabin, mais aussi un excellent Maurice Biraud), Le gentleman d’Epsom(Avec Gabin), Le voyage à Biarritz (Avec Arletty), La cuisine au beurre un autre chef d’œuvre d’humour avec Bourvil et Fernandel, Maigret voit rouge (Avec Gabin), L’âge ingrat (Avec le couple Gabin/Fernandel), L’homme à la Buick (Avec Fernandel), Sous le signe du taureau (Avec Gabin), Un cave, Gross Paris en 1973 est son dernier film. Il est l’auteur d’une trentaine de scénarios.

Il a travaillé sur plusieurs de ses films avec Audiard aux dialogues. Il a fait tourner les plus grands acteurs de son temps : Gabin, Ventura, Blier, De Funés, Bourvil, Fernandel, Jean Marais.

Son cinéma est encré dans les époques qu’il a traversées. Il a apporté beaucoup de bonheur à ses spectateurs.