Francis Veber

 

Francis Paul Veber (1937). Il est né à Neuilly-sur-Seine. Son père est écrivain-journaliste et sa mère est la romancière Georgette Paul (Catherine Agadjanian de son vrai nom). Son ascendance remonte au moins au Moyen-Âge arménien. Son père, qui est juif, doit vivre caché pendant toute la dernière guerre et a du mal à retrouver un travail ensuite, ce qui fait que la famille vit dans une relative pauvreté. Ses études ne sont pas fameuses et c’est pendant son service militaire qu’il devient reporter au journal de l’armée avec Ségala et Labro. Après son passage à l’armée il devient journaliste à RTL pendant 3 ans. Il se tourne ensuite vers le théâtre sans grand succès, puis vers le cinéma avec le même résultat. Il devient alors scénariste et c’est le  début de sa réussite. Il devient ensuite réalisateur sur les conseils de Claude Berri. Son premier film sera : le jouet en 1976, puis il tourne : La chèvre une superbe comédie avec le couple Depardieu/Pierre Richard, suivra Les compères avec le même couple et la même réussite, puis Les fugitifs avec le même duo d’acteurs et en plus une merveilleuse petite fille : Anaïs Bret (devenue depuis professeur de physique, c’est la fiche la plus consultée sur mon blog et de loin !), ce film est une merveille d’humour avec un Jean Carmet un peu déjanté en ex-vétérinaire qui soigne Depardieu comme un chien et l’épisode de la perruque de Pierre Richard. Il en tourne ensuite un remake en anglais avec d’autres acteurs, puis viendra : Sur le corde raide, Le jaguar, Le dîner de con : un sommet de l’humour avec un trio infernal : Villeret, Lhermitte et Daniel Prévost, on peut revoir ce film à de nombreuses reprises sans jamais se lasser, il a eu, pour ce film le César du meilleur scénario en 1999. Il tourne ensuite le placard, Tais-toi, La doublure, l’emmerdeur qui est son dernier film en 2008 et qui est remake de celui de Molinaro (Avec Lino Ventura et Jacques Brel), La version de Veber a été un relatif échec (240.000 entrées contre3.350.000 entrées pour celui de Molinaro). Il a été un scénariste prolifique avec plus de 45 scénarios pour le cinéma et la TV.

Il a été membre du jury à Cannes en 1985.

Douze de ses films on donné lieu à un remake aux USA.

Il est le petit neveu de Tristan Bernard.