Walter Hill

Walter Wesley Hill (1942). Il est né à Long Beach en Californie. Jeune, il est asthmatique et manquera souvent l’école. Après des études supérieures à l’université du Michigan, il travaille dans la recherche pétrolière puis dans le BTP avant de devenir assistant réalisateur sur : Pépé, L’affaire Thomas Crown, Bullitt, Prends l’oseille et tire-toi.

Il débute en tant que réalisateur avec : Le bagarreur avec Charles Bronson en 1975, puis on lui doit : Driver, un film peu connu mais formidable à voir absolument, c’est la version originale du film Drive avec Ryan Gosling, il poursuit avec : Les guerriers de la nuit, un autre film incontournable sur les gangs absolument passionnant, Suivra : le gang des frères James puis un nouveau petit bijou : Sans retour qui conte l’épopée de gardes nationaux en manœuvres qui dérapent en pays Cajun, Il enchaîne avec : 48 heures avec Nick Nolte qui sera grand prix au festival du film de Cognac en 1983, il poursuit avec :Les rues de feu, Comment claquer un million de dollars par jour, Crossroads, Extrême préjudice un autre très bon film avec Nick Nolte, Double détente un film surprenant avec Scharzeneger en policier russe rigide et James Beluschi en policier américain dilettante, un film bourré d’humour et d’action, Johnny belle gueule, 48 heures de plus, Les pilleurs, Géronimo, un très beau western avec Jason Patrick, Wes Study et Gene Hackman, Wild Bill un autre western nerveux avec Jeff Bridges, Dernier recours, Supernova, Un seul deviendra invincible,  Du plomb dans la tête avec Sylvester Stallone, Revenger en 2016 est, pour l’instant son dernier film. Il a aussi travaillé pour des séries TV comme l’excellent Broken trail en 2 épisodes avec Robert Duvall.

Il a aussi été scénariste et producteur.

Un cinéaste TRES attachant qui a réalisé un très grand nombre de TRES BONS films.

Admirateur de John Wayne, il a refusé de tourner le dernier des géants pour ne pas voir son héro mourir à la fin.