Bertrand Tavernier

 

 

Bertrand René Maurice Tavernier (1941). Il est né à Lyon. Son père est écrivain et il a été un résistant notoire pendant la dernière guerre. Le jeune Bertrand se passionne pour le cinéma en étant un cinéphage acharné, il écrit dans des revues, fréquente assidûment les cinémathèques, il est très éclectique dans ses choix. Il commence sa carrière comme assistant réalisateur avec Jean Pierre Melville sur : Léon Morin prêtre. Il fait ses premières armes de réalisateur dans un film à sketches : Les baisers en 1963, puis dans un autre : La chance et l’amour en 1964. Il exerce en même temps les fonctions d’attaché de presse sur de nombreux films et sera aussi producteur. Il dirige ensuite Philippe Noiret dans : L’horloger de Saint Pol en 1973 qui obtiendra le prix Louis Deluc, L’ours d’argent à Berlin et d’autres distinctions, Il récidive avec : Que la fête commence en 1974, César du meilleur réalisateur, du meilleur scénario et prix de la critique, nouveau succès en 1975 avec : Le juge et l’assassin prix du meilleur scénario , suivront : Des enfants gâtés, La mort en direct Grand prix du festival de Trieste, Une semaine de vacances, Coup de torchon prix de la critique, Un dimanche à la campagne Prix de la mise en scène à Cannes en 1984,César du meilleur scénario en 1985 et 5 autres prix internationaux, Autour de minuit qui obtient 2 prix européens, La passion Béatrice, La vie et rien d’autre Prix spécial du jury du film européen et 3 autres prix, Daddy nostalgie, L627, La fille de D’Artagnan, L’appât ours d’or à Berlin, Capitaine Conan César du meilleur réalisateur en 1997, Prix du meilleur film à Florence, ça commence aujourd’hui qui obtient 7 prix européens, Laisser passer à reçu 3 prix aux USA, Holy Hola, Dans la brume électrique un formidable film mêlant réalité et fiction qui n’a eu droit qu’à un »Direct to vidéo » aux USA, La princesse de Montpensier, Quai d’Orsay, un chef d’œuvre d’humour de haut niveau avec un Thierry Lhermitte au sommet de son art. Il a aussi réalisé une multitude de courts-métrages et vient de sortir un formidable DVD : Voyage à travers le cinéma français qui devrait avoir pour suite une série TV. Il a aussi écrit de nombreux livres sur le cinéma, il intervient souvent dans les bonus de DVD, il a aussi été acteur.

C’est une formidable mémoire du cinéma mondial qui s’exprime avec beaucoup de simplicité, d’humour et de bonhomie. Malgré la quantité phénoménale de distinctions qu’il a reçu, il reste d’une étonnante modestie. C’est  sûrement le plus grand réalisateur français actuel.