Walter Matthau

 

            Walther John Matthau (Et non Matuschanskayasky qui est une invention de sa part !) (1920 – 2000). Il est né à New York Il est issu d’une famille d’immigrants très pauvres il doit gagner sa vie très jeune, en 1942 il est engagé dans l’armée de l’air, à son retour il étudie le théâtre et se produit sur les planches pendant de nombreuses années, ce qui lui donne une solide expérience. Au cinéma il est utilisé dans de nombreux seconds rôles à partir de 1955 où il tourne pour la première fois dans : L’homme du Kentucky de, et avec Burt Lancaster. Il a un air rusé qui lui fait jouer des rôles de personnages rusés, de truand sympathique comme dans le formidable : Tuez Charley Varrick de Don Siegel. Il a constitué avec Jack Lemmon un des couples comiques les plus drôles, ses mimiques sont irrésistibles, c’est un pince-sans-rire qui déstabilise souvent ses interlocuteurs.

            On peut aussi le voir dans : Derrière le miroir, Un homme dans la foule, Meurtre sur la dixième avenue, Seuls sont les indomptés, Liaisons secrètes, La grande combine, Spéciale dernière, Buddy Buddy, Charade, Au revoir Charlie, Hello Dolly, Tremblement de terre (Où il joue un ivrogne truculent), Les pirates du métro (Qui a inspiré Quentin Trantino pour son : Reservoir dogs), Pirates de Polanski, Dennis la malice, Fleur de cactus, Le petit diable, Raccroche en 2000 est son dernier film. Il a été réalisateur de : Gangster story en 1959.