Takeshi Kitano

 

            Takeshi Kitano (1947). Il est japonais, né à Tokyo. Il est issu des quartiers pauvres de Tokyo. Il fait des études d’ingénieur et pour vivre, il est garçon d’ascenseur dans un boîte, un jour que l’un des comiques est absent, il le remplace et prend le virus du spectacle en commençant par une carrière de comique en duo, il est recruté par la télévision pour devenir animateur d’émission où il fait preuve d’un humour féroce comparable à celui de Coluche. Il tourne ensuite, dans un registre dramatique dans : Furyo où il est un sergent sadique. Il tourne son premier film : Makoto-Chan en 1980. Il devient enfin réalisateur, son premier film étant : Violent cop. Pour bien marquer sa double personnalité cinématographique, il se fait appeler : Takeshi Kitano dans les rôles dramatiques et Beat Takeshi dans les rôles comiques. En 1994, il tente de se suicider en simulant un accident de moto, d’où il sortira à demi paralysé, retrouvant sa mobilité après une grave opération à l’issue de laquelle il reste victime de tics nerveux.

Son jeu d’acteur est basé sur sa totale impassibilité qui le rend très inquiétant et imprévisible, capable de sourire ou de tuer froidement dans la même seconde comme dans Aniki mon frère. Comme réalisateur il a tourné des films très noirs considérés par tous les cinéphiles comme des joyaux du film noir tels que : Sonatine ou Hana-Bi, sa réputation d’acteur réalisateur est mondiale. On le retrouve aussi dans Johnny Mnemonic, Tokyo eyes, L’été de Kikujiro, Tabou, Battle Royale 1 & 2, Blood and bones, Iso, Kantoku banzaï, Achille et la tortue, Outrage. Il a aussi tâté de la chanson avec un succès honorable.

ANECDOTE : Un journaliste l’ayant vivement critiqué en des termes très durs dans un article, il a organisé une expédition punitive au journal et réglé son compte au délateur devant les caméras, sans que sa popularité en souffre.