Elvire Popesco

 

            Elvira Popescu (1896-1993). Elle est née à Bucarest en Roumanie et elle est très francophile comme de nombreux roumains lettrés. Elle fait partie de la troupe du théâtre national de Bucarest avant de venir en France en 1930. C’est une comédienne ravissante avec un terrrrrible accent étrrrranger qui s’amuse à jouer les fofolles au parler un peu curieux et difficile à comprendre (Je suis dans un état de prostitution au lieu de : je suis dans un état de prostration dans : L’habit vert). Elle aura une très belle carrière au théâtre. Au cinéma, elle débute au temps du muet et fera de très belles compositions, elle tourne son premier film en 1924 : La jeune fille de la mansarde puis : Une nuit à Venise ces deux films en Roumanie. On la voit aussi dans : Ma cousine de Varsovie, Le voile bleu, L’homme du jour, Mon curé chez les riches, La présidente, Ils étaient neuf célibataires, Paradis perdu, Education de prince, L’âge d’or, Mademoiselle swing, Plein soleil, Austerlitz sera son dernier film en 1959. Par son mariage, elle était comtesse de Foy et tenait salon où se bousculaient les célébrités de l’époque : Roussin, Giscard d’Estaing, Jacques Chirac, Guitry, Cardin.