Robert Mitchum

 

            Robert Charles Durman Mitchum (1917-1997). Il est né dans le Connecticut. Sa famille est très pauvre et ses parents se séparent quand il est encore très jeune. Il quitte son foyer à 14 ans et mène une vie de misère avec des petits boulots et des séjours en prison. Mais il a, fondamentalement, un âme d’artiste et se débrouille pour participer à des pièces de théâtre, il écrit des poèmes et écrit des livres pour enfants. Après son mariage, il travaille en usine et fait le représentant, mais le soir il joue au théâtre. Il finira par être remarqué par des agents et commencera à tourner au cinéma. Grand et costaud, sa voix rauque est caractéristique, il se donne une apparence de nonchalance, mais il a un caractère très fort et ses frasques sont célèbres, ce qui lui a donné une mauvaise réputation dans la bonne société américaine. En revanche le public l’adore et il est un des acteurs le plus populaires de son époque. Dans ses 131 films il a tout joué : comédies, drames, western, guerre. Son jeu est très sobre, mais redoutablement efficace. Il n’a jamais eu la « Grosse tête », il prétendait même que ce métier était simple : il suffit d’apprendre son texte et de faire tout ce que le réalisateur demande. Son nez cassé vient de la période où il était boxeur. Il a été aussi chanteur.

 Son premier film : Et la vie continue en 1943, son dernier : Pakten en 1995.

            On peut le voir dans : ça commence à Vera Cruz, Torpilles sous l’Atlantique, L’aventurier du Rio Grande, Celui par qui le scandale arrive, Un si doux visage, L’aventurier du Rio Grande, Pancho Villa, Les nerfs à vif, Le jour le plus long (Où il est un chef de bataillon exemplaire), El Dorado (Avec John Wayne,où il est un shérif alcoolique par dépit amoureux), La rivière sans retour (Avec Marilyn Monroe), La bataille de Midway.

            Son meilleur rôle reste celui de : La nuit du chasseur. Il n’a jamais été « Oscarisé ».

            C’est un des plus grands acteurs du cinéma mondial.