Sophie Marceau 

            Sophie Danièle  Sylvie Maupu (1966).Elle est née à Paris et est issue d’une famille très modeste, son père est routier. Elle sort victorieuse à 13 ans d’un casting pour « La boum » de Claude Pinoteau et ce film de 1980 va la rendre immédiatement célèbre, elle tourne la suite : La boum 2 en 1982 qui lui vaudra le « César » du meilleur espoir féminin en 1983. Sa rencontre avec Andrej  Zulawski va orienter sa carrière vers des œuvres plus difficiles, elle tournera ensuite dans Bravehart aux côtés de Mel Gibson ,ce rôle lui assure une reconnaissance internationale qui va se confirmer par son apparition en James Bond girl dans :Le monde ne suffit pas en 1999. Elle est reconnue comme une star internationale.

Au festival de Cannes en 1999, elle prononce un discours totalement confus et se fait huer par la salle, de nombreuses rumeurs sur la cause de cet impair vont circuler et vont nuire à sa carrière, elle aura même sa marionnette aux « Guignols de l’info ».

En 2005, elle monte les marches à Cannes et la bretelle de son sous-vêtement glisse (Vidéo visible sur le net), laissant apparaître son sein gauche, on n’a jamais su si c’était un accident ou si c’était volontaire ! Alain Souchon avait déjà dédié une chanson à cette partie de son anatomie !

 En mars 2008, elle quitte le plateau de PPDA pour ne pas être dans la même émission que Jean Marie Le Pen.

            On la retrouve dans : L’étudiante, Joyeuses pâques, L’amour braque, Police de Pialat, Descente aux enfers, Mes nuits sont plus belles que vos jours, La note bleue, Pour Sacha, Fanfan, La fille de d’Artagnan, Par delà les nuages, Anna Karenine, Le songe d’une nuit d’été, Belphégor, Je reste, Parlez moi d’amour, La disparue de Deauville, Les femmes de l’ombre, LOL, L’âge de raison, Un bonheur n'arrive jamais seul, Une rencontre, La taularde. Elle a réalisé un film : Parlez-moi d’amour, elle obtiendra, pour cela, le prix de la mise en scène à Montréal en 2002.

            ANECDOTE : En 1985, elle renonce à faire: La septième cible de Claude Pinoteau quelques jours avant le début du tournage pour tourner avec Zulawski (le rôle sera repris au vol par Elisabeth Bourgine)