Patrick DewaerePATRICK  DEWAERE

 

            Patrick Jean Marie Henri Bourdeaux (1947 – 1982). Né à St Brieuc, sa famille compte six enfants, il fait des études laborieuses en ratant trois fois son bac. Il est attiré très jeune par le spectacle  à 4 ans dans : Monsieur Fabre puis à 8 ans dans : La Madelon, à 9 ans dans : En effeuillant la marguerite, à 10 ans dans : Les espions de Clouzot, il continue ensuite avec des petits rôles à la télévision dans :Les hauts de Hurlevent, il rejoint rapidement, et pour dix ans, la troupe du « Café de la gare » avec Coluche et Miou-Miou grâce à qui il décroche un vrai premier rôle dans : Les mariés de l’an II, et, surtout, il y aura : Les valseuses avec Depardieu où il impose un nouveau style  de jeune premier au cinéma qui n’est plus uniquement basé sur le physique. Il tourne alternativement en France et en Italie. En 1982, Claude Lelouch lui offre le rôle principal de son film : Edith et Marcel, mais pendant la préparation au tournage, il se suicide de manière totalement imprévisible.

C’est un acteur d’une sensibilité extrême qui est très exigeant sur le choix de ses films. Il avait pris le pseudo de Dewaere pour se différencier de ses autre frères et sœurs pour de sombres raisons familiales. Il a eu des problèmes avec les journalistes à la suite d’une rixe avec l’un d’eux qui n’avait pas respecté sa parole.

            On le voit dans : La maison sous les arbres, Pas de problème, Adieu poulet, F comme Fairbanks, Coup de tête, La meilleure façon de marcher, Le juge Fayard dit le shérif, Préparez vos mouchoirs, La clé sur la porte, Série noire, Un mauvais fils, Plein sud, Beau-père, Mille milliards de dollars, Psy, Les matous sont romantiques, Paradis pour tous en 1982 est son dernier film.

 Un immense acteur trop tôt disparu.

            Marc Esposito lui a consacré un documentaire présenté à Cannes en 1992.