22 mai 2012

MICHEL GALABRU

Michel Galabru 

            Michel Louis Edmond Galabru (1922-2016). Il est né au Maroc, son père est ingénieur des ponts et chaussées. Il a commencé par le théâtre, il est resté  sept ans à la comédie française après avoir fait le conservatoire. Il a été un excellent joueur de football, il est marié à une juge d’instruction. Son premier film : Dernière heure édition spéciale en 1949. Il a énormément tourné (Plus de 250 films !!), souvent dans de gentils nanards avec ses copains, il est cependant capable de tenir des rôles dramatique avec un très grand brio comme dans : Le juge et l’assassin qui lui vaut un « César » en 1977.

            On peut le voir dans : La cuisine au beurre avec Bourvil et Fernandel, Les gorilles (Où il est un contractuel borné), Les gendarmes (surtout celui où il passe le concours d’adjudant chef avec De Funès), Flic ou voyou avec Belmondo (Où il est un flic excellent), L’avare où il retrouve Louis de Funès, Le choix des armes d’Alain Corneau avec Montand et Deneuve (Où il est encore un flic formidable), Section spéciale, Un linceul n’a pas de poches, La cage aux folles, Le guignolo, Papy fait de la résistance, L’été meurtrier, Uranus, Astérix, Les acteurs, Bienvenue chez les Ch’tis, Neuilly sa mère, Cinéman, Le petit Nicolas, Mumu, Un poison violent.

            Sa voix, son physique son inimitables, c’est un immense comédien.

Posté par CINELOVER à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

CAROL LOMBARD

Carole Lombard 

            Jane Alice Peters (1908 – 1942). Elle est née dans l’Indiana. Ses parents se séparent quand elle est toute jeune, elle part avec sa mère en Californie où elle adore jouer au base-ball dans la rue avec ses copains, elle est remarquée par un producteur qui l’engage pour jouer dans : Un crime parfait, elle a 12 ans, le film terminé, elle reprend ses études en faisant beaucoup d’athlétisme. A 15 ans, elle intègre une troupe de théâtre, et revient au cinéma en 1925 en tournant : Cœurs et dents, puis elle enchaîne avec un western et une comédie. Mais un accident de la route  en 1926 (Elle est blessée au visage) provoque son licenciement de la Fox, et elle doit tout recommencer, elle revient en 1928 en intégrant le groupe de Mack Sennett des Bathing Beauties. C’est une jolie femme plutôt petite (1m57), très sophistiquée mais pleine d’humour de gentillesse et un tantinet provocatrice qui a été la reine des comédies hollywoodiennes.

 Elle était la compagne de Clark Gable quand, au cours d’une tournée en Amérique pour soutenir les soldats engagés dans la deuxième guerre mondiale, son avion s’écrase et elle est tuée dans le crash en 1942. Le choc fût si rude pour Clark Gable qu’il en a été profondément marqué jusqu’à la fin de sa vie.

            On la voit dans : High voltage, Arizona Kid, L’aigle et le vautour, Train de luxe, La joyeuse fiancée, Ce que femme veut, La joyeuses suicidée, La peur du scandale, Le lien sacré, L’autre, Drôle de mariage, Mr et Mrs Smith de Hitchcock, Jeux dangereux (1942) sera son dernier film.

Posté par CINELOVER à 12:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

MICHEL CONSTANTIN

             Michel Constantin

Constantin Hokhloff (1924-2003). Il est né à Paris. Sa mère est polonaise et son père est russe. Il est grand, sportif (Il a été le capitaine de l’équipe de France de volley), les sourcils très fournis. Il a été ouvrier chez Renault avant-guerre, après guerre il crée une entreprise d’aiguille à tricoter pour machines, puis devient journaliste sportif à l’Equipe, avant de venir au cinéma grâce à Jacques Becker dont les enfants jouent aussi au volley-ball. Il joue souvent des rôles de truand loyal, on peut le voir dans : En effeuillant la marguerite, son premier film en 1956, puis il tourne dans : Le trou, Un nommé La Rocca, Maigret voit rouge,Mise à sac, Le deuxième souffle de Melville, La loi du survivant, La fiancée du pirate,  Il était une fois un flic( une bonne comédie avec Mireille Darc), Dernier domicile connu (Avec lino Ventura et Marléne Jobert), Les grandes gueules (Avec Lino Ventura et Bourvil), Les morfalous (Où il est un militaire intraitable), Ne nous fâchons pas (Où il est le compagnon de Lino Ventura), Un condé, Laisse aller c’est une valse, La scoumoune, Ville à vendre est son dernier film en 1992.

 C’est un excellent comédien, très attachant, au physique inoubliable.

 

Posté par CINELOVER à 10:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

CARLA GRAVINA

Carla Gravina 

             (1941). Elle est née en Italie. Elle débute au cinéma à 16 ans dans : Guendalina, mais sa silhouette longiligne et ses tâches de rousseur l’ont écartée des rôles d’ingénue, elle se tourne alors vers le théâtre où elle rencontre Gian Maria Volonte en 1960 et avec qui elle a une liaison à scandale car il est marié, avec lui elle s’engagera très profondément en politique y compris dans ses films, elle est mise en quarantaine en Italie et elle se réfugie en France où elle tourne des films à succès. On peut la voir dans : Guendalina, son premier film en 1957, Le pigeon, Cinq femmes marquées, Les partisans attaquent à l’aube, La grande pagaille, Alfredo Alfredo, Sans mobile apparent (Labro), L’Héritier (De Labro avec Belmondo), Salut l’artiste d’Yves Robert, Big guns (Avec Delon), Toute une vie (Lelouch), Adorables infidèles, Comme un boomerang (Giovanni), La terrasse (Ettore Scola), Le long silence en 1993 sera son dernier film. Elle a peu à peu abandonné le cinéma et la télévision pour le théâtre. Elle aura le prix du meilleur second rôle à Cannes en 1980 pour : La terrasse.

Posté par CINELOVER à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

MICHAEL DOUGLAS

Michael Douglas 

            Michael Kirk Douglas (1944). Il est né dans le New Jersey. Il est le fils de Kirk Douglas. C’est un excellent acteur, mais aussi un producteur. Il a fait des études d’art dramatique en compagnie de son ami Dany De Vito. Il a commencé par la télévision dans un feuilleton : Les rues de San Francisco. Il aura un très grave accident de ski en 1980 et restera absent des plateaux pendant 3 ans. Son premier film sera : L’ombre d’un géant en 1966, puis il tourne dans : Hail héros en 1969. Il a été le producteur de l’extraordinaire : « Vol au-dessus d’un nid de coucou » de Milos Forman avec Jack Nicholson. Il est à l’aise dans les personnages d’aventuriers ou dans les personnages d’homme très dur. A l’écran, il est toujours fascinant.

            On peut le voir dans : Le syndrome chinois (Un film sur un accident dans une centrale nucléaire), A la poursuite du diamant vert (Un film d’aventures genre Indiana Jones), Wall Street( D’Oliver Stone qui va connaître une suite cette année), Black rain (Un thriller qui se passe au japon, avec Andy Garcia), Une lueur dans la nuit, Basic Instinct, The Game, Meurtre parfait, Chute libre( Un film spectaculaire où il joue un homme ordinaire qui « Péte les plombs » et s’engage dans une spirale de violence urbaine terrifiante, il y est incroyablement efficace), L’ombre et la proie (Deux chasseurs aux prises avec des lions mangeurs d’hommes), Traffic, The sentinel, Présumé coupable, Wall Street 2, Piégée, Last Vegas, Ainsi va la vie, Hors de portée, Conspiracy.

Posté par CINELOVER à 08:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

CAROLINE CELLIER

Caroline Cellier 

Monique Marie-Louise Cellier. (1945). Elle est née à Montpellier. Passionné par le spectacle, elle suit les cours Simon et monte sur les planches avec bonheur. Elle se produit ensuite dans des téléfilms. Dans son premier film : La tête du client, elle rencontre Jean Poiret avec qui elle restera jusqu'au décès de ce très grand comédien. On peut la voir dans : La vie l'amour la mort, Que la bête meure avec Jean Yanne, Les aveux les plus doux, L'emmerdeur avec Ventura et Brel, Mariage, Mille milliards de dollars, Surprise party, L'année des méduses, P'tit con, Poulet au vinaigre, Poker, Le zèbre, Farinelli, Didier, Jean Philippe, Fragile. Elle a eu le prix Gérard Philippe en 1964 et le « César » du second rôle en 1985 pour : L'année des méduses.

Posté par CINELOVER à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

MICHAEL CAINE

Michael Caine 

            Maurice Joseph Micklewhite (1933). Il est né à Londres de parents modestes, il est très tôt passionné par le théâtre où il fait des petits boulots, il est envoyé en Corée à 18 ans par l’armée britannique, en revenant, il reprend ses petits jobs au théâtre, à la TV et prend le pseudo de « Caine » à cause de son admiration pour le film «Ouragan sur le Caine », Son premier film sera : Sailor beware en 1956 suivi de : Commando en Corée en 1956. Elégant et flegmatique, il pratique à merveille l’humour britannique. Il est un des premiers acteurs à jouer avec des lunettes. Il a eu deux « Oscar du meilleur second rôle » pour Hannah et ses sœurs et L’œuvre de Dieu et le part du diable.

            On peut le voir dans : Ipcress danger immédiat(Une histoire de manipulation d’espions), Mes funérailles à Berlin (Un film d’espionnage au scénario remarquable), L’or se barre (Un hold-up génial avec la célèbre fuite en Austin mini, ce film a connu un remake de qualité : Hold-up à l’italienne), L’homme qui voulut être roi( Une extraordinaire saga de deux soldats anglais en Inde avec Sean Connery), Un pont trop loin (Un très bon film de guerre), Le quatrième protocole (Un excellent film d’espionnage sur les relations Est-ouest avec Pearce Brosnan en très grande forme), L’aigle s’est envolé, Un pont trop loin, Batman Le casse du siècle(Un surprenant hold-up), Harry Brown, Inception, Insaisissables 1&2, Interstellar, Braquage à l'ancienne. Il travaille aussi beaucoup pour la TV.

            Un immense acteur avec une filmographie impressionnante.

 

           

Posté par CINELOVER à 08:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

CAPUCINE

Capucine            Germaine Hélène Irène Lefèvre (1928 – 1990). Elle est née dans le Var à Saint Raphaël,  Elle a été mannequin, puis à 17 ans « Top model », elle a connu Audrey Hepburn à cette époque et elles resteront amies toute leur vie. Son premier rôle est dans : L’aigle à deux têtes de Jean Cocteau en 1948, puis elle tourne dans: Rendez-vous de juillet de Becker en 1949. Elle trouvera la consécration à Hollywood où sa beauté sa distinction et son élégance seront très prisées. On se souvient d’elle comme la femme de Clouseau dans: La panthère rose Elle a mis fin à ses jours en se défenestrant en 1990.

            On la voit dans : Le bal des adieux, La rue chaude, Le lion, La panthère rose, La septième aube, Quoi de neuf Pussy cat, Le satyricon de Fellini, Soleil rouge (Un western baroque  avec Alain Delon), L’incorrigible (Avec JP Belmondo), Le trésor de la montagne sacrée, Balles perdues, Quartier négre en 1989 sera son dernier film (Jamais passé en salle, TV seulement).

Posté par CINELOVER à 08:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

MEL GIBSON

Mel Gibson 

            Mel Columcille Gerard Gibson (1956). Il est né dans l’état de New York, son père travaille aux chemins de fer,  sa grand-mère est d’origine australienne et sa mère irlandaise, il est situé au milieu d’une fratrie de onze enfants et il aura lui-même sept enfants de sa première femme qui le quittera au bout de trente années de mariage !

 A douze ans il part, avec ses parents, vivre en Australie pour des motifs à la fois politiques et religieux. C’est un acteur au physique agréable, capable de tout jouer, comédies ou tragédies. Comme Jean Paul Belmondo, il aime faire ses propres cascades car cela l’amuse. Il est devenu réalisateur, mais continue à tourner pour d’autres metteurs en scène. Son premier film date de 1977 : Jamais je ne t’ai promis un jardin de rose, il tourne la même année : Summer city.

            On peut le voir dans  : Mad Max 1&2, Le Bounty, Tequila sunrise,L’arme fatale 1, 2, 3, 4 (Où il est un flic casse-cou associé à un vieux flic noir doté d’une famille turbulente, une formidable série de polars où l’humour et l’action cohabitent avec succès), Maverick (Un western plein de truculence avec James Coburn), La rançon (Un terrifiant polar sur fond d’enlèvement, où il entame un bras de fer avec le ravisseur de son fils), Complots( Terrible thriller où il campe un homme conditionné par une officine secrète et qui se retourne contre ses bourreaux, avec la délicieuse Julia Roberts) , Braveheart (Où il incarne le héros écossais qui se révolte contre le tuteur anglais),Payback (Un thriller très dur),Patriotes (Un héros de l’indépendance américaine), Ce que veulent les femmes, Nous étions soldats, Signes,Hors de contrôle, Le complexe du castor, Kill the gringo, Machete kills, Expendable 3, Blood father.

Il est aussi réalisateur : L’homme sans visage, Bravehart, La passion du Christ, Apocalypto. Il a eu deux « Oscar » pour : Bravehart.

            Il est superbe à l’écran, sa vie privée est plutôt mouvementée.

               

           

Posté par CINELOVER à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

BULLE OGIER

Bulle Ogier 

            Marie-France Chantal Geneviève Odile Thielland (1939). Elle est née à Boulogne-Billancourt. Son père est avocat et sa mère est peintre. Très jeune, elle travaille chez Coco Chanel. Sa rencontre avec un metteur en scène d’avant-garde va l’orienter vers le théâtre et puis vers le cinéma (En 1967 dans Pop’game). Elle va fonder l’un des premiers cafés-théâtres de Paris. Au cinéma elle travaille dans des films difficiles de : Duras, Rivette, Schroëder, Tanner, Fassbinder ou Schmid, ce qui explique qu’elle est relativement peu connue du grand public. Elle tournera souvent avec Pierre Clémenti et Jean Pierre Kalfon, deux acteurs qui partagent ses vues sur le cinéma. On peut la voir dans : L’amour fou de Jacques Rivette en 1967, Les idoles, Paulina s’en va, L’amour fou, La vallée, Le charme discret de la bourgeoisie, Des nuits entières dans les arbres, Le gang des otages, Bel ordure, La Paloma, La salamandre, Céline et Julie vont en bateau, Mariage, Maîtresse, La bande des quatre, Regarde les hommes tomber, Voleur de vie, Au cœur du mensonge, Vénus beauté, Ne touchez pas à la hache, Passe-passe, Les petits Ruisseaux, Boomerang, Encore heureux. Sa fille Pascale Ogier est décédée en 1984, à 25 ans, en pleine gloire cinématographique.

Posté par CINELOVER à 08:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :