Anne Doat

 

             (1936). Elle est née à Neuilly-sur-Seine. Sa mère est hollandaise, son père est un metteur en scène de théâtre français. Elle fait avec succès des études d’art dramatique. On la voit au cinéma pour la première fois dans : Paradis perdu  d’Abel Gance en 1938, mais c’est dans : Chiens perdus sans collier en 1955 qu’elle émeut le public en adolescente un peu paumée face à  un juge qui a les traits de Jean Gabin dans ce film de Jean Delannoy. Elle tourne encore avec ce réalisateur dans : Marie-Antoinette reine de France. On la retrouve dans : Tant d’amour perdu avec Pierre Fresnay , Le dialogue des Carmélites, Arrêtez les tambours avec Bernard Blier qu’elle retrouve dans le septième juré, Faîtes sauter la banque (En fille de Louis De Funès), Carambolages, Le dimanche de la vie, elle tourne son dernier film en 1970 : Teresa. Au total 21 films, mais aussi beaucoup de théâtre et de télévision. Une comédienne pleine de charme. Elle est mariée à Jean Herman (Dit Jean Vautrin de son nom de plume).