08 mai 2012

JOHN WAYNE

John Wayne

 

            Marion Robert Morrison (1907-1979). Il est né dans l’Iowa, son père est sa mère sont pharmaciens. Ce géant dans tous les sens du terme à surtout fait les beaux jours du western classique sous la caméra de Ford, Hattaway, Hawks, Mac Laglen entre autres. Il a tourné de 1928 à 1976 une quantité énorme de films. Certains critiques l’ont copieusement éreinté, mais, avec le temps, il est évident qu’il est « LE WESTERN », dés qu’il apparaît sur l’écran. Son dernier film a été tourné en 1976 alors qu’il était très malade et il traite de la fin d’un cow-boy atteint d’un mal incurable, ce film (Le dernier des géants) est très émouvant. Il était surnommé : Le Duke. Il était très fidèle à ses partenaires au cinéma : Bruce Cabot, Ben Johnson, Maureen O’Hara, Ward Bond, Hank Worden, Walter Brennan (L’inoubliable Stumpy de Rio Bravo)

            On peut le voir dans : La chevauchée fantastique, Le massacre de fort Apache, La charge héroïque, Rio Grande, Hondo, La prisonnière du désert, Rio Bravo, Les cavaliers, Alamo, L’homme qui tua Liberty Valence, Le jour le plus long, La conquête de l’Ouest, Hatari, Le plus grand cirque du monde, Les quatre fils de Kathy Elder, L’ombre d’un géant, El Dorado, La caravane de feu, 100 dollars pour un shérif, Les géants de l’Ouest, Chisum, Rio Lobo, Big Jake,Les cow-boys, Les voleurs de train, Brannigan, Une bible et un fusil.

           Il a été le metteur en scène de « Alamo » qui était un projet qui lui tenait particulièrement à cœur, il a été aidé sur ce tournage par John Ford de manière officieuse.

            Il a eu un « Oscar » en 1970 pour : Cent dollars pour un shérif.

            Il a tourné un film : Le conquérant, dans le désert prés de Yucca Flat où avaient eu lieu des essais atomiques américain, et curieusement tous les acteurs de ce film ont été victimes de cancers.

                        Il a marqué le cinéma de manière indélébile et ses films feront encore longtemps le bonheur des cinéphiles.

Posté par CINELOVER à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

NATHALIE DELON

Nathalie Delon 

            Francine Canovas (1941). Elle est née au Maroc. Son mariage avec Alain Delon et sa beauté physique lui ouvriront les portes de la célébrité, au cinéma son jeu n’est pas exceptionnel, mais elle tient sa place courageusement, un peu comme Jill Ireland , la femme de Charles Bronson. Après sa séparation d’avec Alain Delon elle continuera sa carrière avec des fortunes diverses. Elle a été réalisatrice de deux films : Ils appellent ça un accident en 1981 et Sweet lies en 1986.

            On peut la voir dans : Le Samouraï, son premier film en 1967, La leçon particulière, L’armée des ombres, Doucement les basses, Sex shop, Barbe-Bleue, L’histoire très bonne et très joyeuse de Colinot Trousse-Chemise, Docteur Justice, Une femme fidèle, La bande du Rex, Ils appellent ça un accident, Nuit de chien en 2008 est son dernier film.

Posté par CINELOVER à 15:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

NATHALIE BAYE

Nathalie Baye  

            Nathalie Marie Andrée Baye (1948). Elle est née dans l’Eure. Ses parents sont peintres et, toute jeune, elle est attirée par l’art, elle suit des cours de danse à Monaco puis à New York et ensuite les cours Simon et le conservatoire à Paris. Jeune, elle est dyslexique et claustrophobe. Sa première apparition à l’écran est dans : Faustine ou le bel été en 1971, mais c’est François Truffaut qui lui offre sa vraie chance dans : La nuit américaine en 1972, cependant elle a du mal à s’imposer malgré toutes ses qualités. Elle tourne ensuite pour Maurice Pialat dans : La gueule ouverte. Elle recherche les rôles de qualité avec des réalisateurs de talent comme Godard, Tavernier, Nadine Trintignant. Elle aura un César du meilleur second rôle en 1981 pour : Sauve qui peut la vie, un second en 1982 pour : Une étrange affaire, puis le « César » du meilleur rôle féminin pour : La balance en 1983 et à nouveau en 2006 pour : Le petit lieutenant.

Elle est également très remarquée dans : Le retour de Martin Guerre qui est un de se meilleurs rôles.

            On la voit aussi dans : Mado de Claude Sautet, La dernière femme de Ferreri, Mon premier amour, La chambre verte, Je vais craquer, J’ai épousé une ombre, Rive droite rive gauche, En toute innocence, Un week-end sur deux, Paparazzi, Vénus beauté, Absolument fabuleux, La Californie, Notre histoire, Détective,Arrête moi si tu peux, Cà ira mieux demain, L’un reste l’autre part, La fleur du mal, Le petit lieutenant, Une vie à t’attendre, Ne le dis à personne, Michou d’Aubert, Le prix à payer, Passe-passe, Cliente, Visages, Ensemble c’est trop, Je n’ai rien oublié, Préjudice, Alibi.com, Les gariens.

Elle fait à nouveau beaucoup de théâtre en paraissant moins au cinéma. Sa fille Laura Smet (Qu’elle a eu avec Johnny Hallyday) est aussi actrice.

Posté par CINELOVER à 11:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

JOHN VERNON

John Vernon 

Adolphus Raimundus Vernon Agopsowicz (1932 – 2005). Il est canadien. Il fait des études de théâtre à la royale academy of dramatic art de Londres, il monte sur les planches en Angleterre avant de revenir au Canada. Il débute au cinéma en 1956 dans : 1984, il a ce que l’on nomme une « Gueule » qui lui fait jouer les truands ou les méchants de service aussi bien au cinéma qu’à la télévision.

On peut le voir dans : Le point de non retour (Un terrifiant  thriller nucléaire où le pire n’a pas pu être évité), Willy Boy (Un très bon western à base de racisme), Justine, L’étau, L’inspecteur Harry, Tuez Charley Varrick (Un formidable polar mal connu), Brannigan (Avec John Wayne), Josey Wales hors la loi (Un excellent western avec Clint Eastwood), Angela, American college, Le sang des autres, Les clowns tueurs venus d’ailleurs, Warrior angels est son dernier film en 20023.

            C’est un acteur puissant avec une forte présence physique, sa filmographie est très longue.

Posté par CINELOVER à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

NATALIE WOOD

Natalie Wood 

            Natalia Nikolaevna Zakharenko (1938- 1981). Elle est née à San Francisco. Fille d’émigrants russes : père décorateur de cinéma et mère danseuse, elle a commencé très tôt sa carrière dans le cinéma, son premier film date de 1943 (Elle a  cinq ans) : The moon is down et, la même année : Happy land, elle tourne ensuite en 1946 : Demain viendra toujours et à partir de là, elle ne cessera de figurer dans un grand nombre de films jusqu’à 1955 où elle a un vrai rôle dans : La fureur de vivre, puis : La prisonnière du désert de John Ford avec John Wayne (Où elle est une blanche capturée enfant par les indiens et que son oncle recherche sans relâche). Et enfin il y aura l’extraordinaire : West Side Story de Robert Wise et Jérôme Robbins, où elle est : Maria, portoricaine (Du clan des sharks) amoureuse de Tony, un blanc du camp opposé (Les jets), son interprétation de ce rôle a bouleversé des millions de spectateurs et lui a apporté une notoriété mondiale, le film est resté plusieurs années à l’affiche dans un cinéma parisien ! Elle tournera ensuite : La fièvre dans le sang d’Elia Kazan, Les jeunes loups, La grande course autour du monde, Penelope, Votez Mac Kay, Meteor, son dernier film sera : Brainstorm en 1981, terrible année où elle est décédée dans des circonstances troubles, jamais vraiment élucidées, elle avait 43 ans, un film lui a été dédié en 2004 par Peter Bogdanovitch : Natalie Wood, le prix de la gloire. Jil Caplan lui a dédié une chanson en 1990.

            Une superbe actrice, trop tôt disparue.

Posté par CINELOVER à 09:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

JEAN YANNE

Jean Yanne

             Jean Roger Gouyé (1933 – 2003). Il est né Aux Lilas (93).  Issu d’une famille modeste, il abandonne rapidement ses études de journalisme pour écrire des sketches de cabaret. Il fait 3 ans de service militaire et reprend à son retour son travail de chansonnier au cabaret, il y rencontre Jacques Martin et Gérard Sire (Qui sera son fidèle ami toute sa vie), on se souvient de son sketche sur :Le permis de conduire ou celui des : Routiers. Il écrit aussi des chansons pour des gens comme Philippe Clay ou Line Renaud et pour lui, car il chante aussi. Il écumera toutes les grandes radios, seul ou avec Jacques Martin avec qui il réalisera d’ailleurs dans les années 60/70 une émission en stéréo entre Europe N°1 et Radio Luxembourg (Deux stations rivales) !

            Ses prestations aux « Grosses têtes » avec Jacques Martin sont des morceaux d’anthologie de l’improvisation et sans vulgarité ce qui est hors normes pour cette émission !

            Il commence au cinéma en 1963 dans : La vie à l’envers d’Alain Jessua et il ne cessera plus de jouer jusqu’à son décès, il deviendra d’ailleurs réalisateur en tournant des films à l’humour grinçant et délirant. Le sommet de sa carrière est sans doute son interprétation du : Boucher de Claude Chabrol aux côtés de Stéphane Audran et aussi : Nous ne vieillirons pas ensemble de Maurice Pialat (Pour lequel il a eu le grand prix à Cannes). Il sera aussi un étonnant Sézenec à la télévision en 1992 et son interprétation dans : Les Thibault est remarquable.

 Il peut jouer les pires salauds comme dans : Que la bête meure, où les comiques comme dans : Laisse aller c’est une valse.

            On peut le voir dans : Jaloux comme un tigre, Etes vous fiancée à un marin grec, La ligne de démarcation, Ces messieurs de la famille, Week-end, Laisse aller c’est une valse, Le saut de l’ange, Aramguedon, Regarde les hommes tomber, Papy fait de la résistance, La raison d’état, L’imprécateur, Indochine, Pétain, Le hussard sur le toit, Beaumarchais l’insolent, Je règle mon pas sur le pas de mon père, Hygiène de l’assassin, Les acteurs, Le pacte des loups, Adolphe, Gomez et Tavarés est son dernier film en 2003.

            Il a mis en scène : Tout le monde il est beau, Moi y’en a vouloir des sous, Les chinois à Paris, Chobizenesse, Je te tiens tu me tiens par la barbichette, Deux heures moins le quart, Liberté égalité choucroute (Il est aussi acteur dans ses films).

            Anecdote : Il a eu aux USA un prix du meilleur rôle FEMININ pour : Le boucher et Stéphane Audran le prix du meilleur rôle MASCULIN car dans ce pays Jean est un prénom de femme et Stéphane un prénom d’homme ! Il vivait aux « States » depuis 1979.

           

Posté par CINELOVER à 09:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

NATALIE PORTMAN

Nathalie Portman                       

            Natalie Hershlag (1981). Elle est née en Israël à Jérusalem, son père est médecin et sa mère est artiste. Elle  émigre aux USA avec ses parents en 1984. Elle est remarquée par une maison de cosmétiques à onze ans et change son nom au profit de celui de sa grand-mère: Portman. Elle tourne son premier film sous la direction de Luc Besson : Léon en 1994, dans ce film elle est une petite jeune fille dont la famille a été anéantie par des tueurs et qui est recueillie par un autre tueur analphabète : Léon joué par Jean Reno, elle fait preuve d’un talent immense dans ce premier film. Elle continue de tourner tout en poursuivant ses études de psychologie, et en pratiquant la danse classique. On la verra ensuite dans des productions de grande qualité : Heat (Sans doute le plus grand « polar » du cinéma où elle est toujours excellente, Tout le monde dit I love you, Heat, Mars attaks, Star wars  épisode 1 (Où elle est la reine Padmé Amidala), Ma mère moi et ma mère, Star wars épisode 2, Retour à Cold mountain, Closer, Garden state, Star wars épisode 3, Free zône, V pour vendetta, Les fantômes de Goya, My blueberry nights, Le merveilleux magasin de monsieur Magorium, Hôtel Chevalier, Brothers, Black swan qui lui vaut l’ « Oscar » en 2011, Votre majesté, Thor, Jackie, Song to song

Une jeune actrice bourrée de talent qui sait choisir ses films et qui garde la tête sur les épaules.

Posté par CINELOVER à 07:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

JEAN ROCHEFORT

Jean Rochefort 

            Jean Raoul Robert Rochefort (1930). Il est né à Paris. Il passe d’abord par la rue Blanche avant d’intégrer le Conservatoire. Il commence par le théâtre où il brille dans la compagnie Grenier Hussenot, cela lui ouvrira d’abord les portes de la TV puis du cinéma où il sera d’abord confiné dans les seconds rôle. Mais son talent va lui permettre d’accéder à de très beaux rôles. Grand et mince, le visage anguleux, très distingué à l’anglaise, il a une voix un peu caverneuse et inimitable. C’est un grand amateur de chevaux, passion qu’il a contracté en tournant dans Cartouche (Avec son copain Jean Paul Belmondo).Il est capable de jouer la comédie avec brio, mais aussi le drame, ce qui lui vaudra d’obtenir deux « César », pour : Que la fête commence (second rôle) en 1976 et : Le crabe tambour (premier rôle) en 1978, il aura de plus un « César » d’honneur en 1999. Son premier film est : Rencontre à Paris en 1956.

            On peut le voir dans : Rencontre à Paris son premier film en 1956,  Le capitaine Fracasse, Cartouche, Le masque de fer, Fort du fou, Angélique,  Les tribulation d’un chinois en Chine, Qui êtes vous Poly Magoo, Le diable par la queue, La liberté en croupe, Le grand blond, L’héritier, Le complot, Salut l’artiste, L’horloger de Saint Paul, Le fantôme de la liberté, Calmos, Le crabe tambour, Tandem, Le mari de la coiffeuse, Le château de ma mère, Tango, Ridicule, Le placard, L’homme du train, Blanche, Désaccord parfait, La clé, Agathe Cléry, L'artiste et son modéle, Floride.

                        Un magnifique acteur hyper-doué et très sympathique

Posté par CINELOVER à 07:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

NASTASSJA KINSKI

Nastassja Kinski 

            Anastassja Aglaia Nakszynski (1959).  Elle est née à Berlin. C’est la fille de Klaus Kinski. Elle tourne son premier film : Faux mouvement en 1975, qui lui vaut aussitôt Le prix d’or du cinéma germanique. Elle fera une carrière de mannequin, c’est une fille à la beauté remarquable. Elle prend aussi des cours de théâtre à Londres puis à l’Actor’studio avec Lee Strasberg, elle est séduite à 18 ans par Roman Polanski (Après que celui-ci ait été condamné aux USA pour viol sur une mineure de 13 ans, faits pour lesquels il a plaidé coupable et a été condamné et incarcéré, puis s’est enfui en France pendant sa conditionnelle), elle tournera pour lui : Tess en 1979. En 1982, elle tourne : La féline pour Paul Schrader, ce film a marqué une génération de spectateurs, on la retrouve dans : Paris  Texas de Wim Wenders qui sera un très gros succès pour elle, viendra ensuite : Coup de cœur de Francis Ford Coppola, La lune dans le caniveau de Jean-Jacques Beineix, Terminal Velocity (Un bon thriller sur fond de parachutisme). On la retrouve aussi dans : Harem, Maladie d’amour , Si loin si proche, Suspicion, Rédemption, American rhapsody, Le piége d’une liaison, A ton image, Inland empire,Sugar.

Posté par CINELOVER à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

JEAN RICHARD

Jean Richard 

            Jean François Henri Richard (1921 – 2001). Il est né dans les Deux Sèvres. Sa famille aurait aimé qu’il soit dans l’agriculture, mais sa première passion est le dessin, il a été un bon caricaturiste et se servira de ce don pour publier des dessins dans les journaux et sur scène dans les cabarets de Lyon. Il fait la guerre dans la cavalerie, après la guerre il devient organisateur de tournées et va en Allemagne distraire les troupes françaises. Il fait ensuite du cabaret avec ses fameux sketches du paysan de « Champignol », humour qui ferait hurler à la ringardise de nos jours, mais qui a été très populaire en son temps, l’INA vient d’en rééditer un dans un DVD,  et , ma foi, c’est très agréable à revoir. Au cinéma, il a peu de bons films à son actif, son premier film est : Six heures à perdre en 1946, il aura un très bon rôle dans courte-tête une comédie sur les courses de chevaux avec Louis De Funès, le dernier sera : Signé Furax de Marc Simenon en 1980.         

        Après avoir abandonné le cinéma, il fera une formidable carrière à la télévision dans le rôle de Maigret dont il tournera 92 épisodes.

            On peut le voir aussi dans : Le costaud des Batignolles, Les deux font la paire, Les gaîtés de l’escadron, La vie est belle, Nous autres à Champignol, Messieurs les ronds de cuir, Le gendarme de Champignol, La famille Fenouillard, Les tortillards, Du mourron pour les petits oiseaux, Bébert et l’omnibus, Dragées au poivre, Allez France, Sale temps pour les mouches (D’après San Antonio où il joue Bérurier), Béru et ces dames, Le Viager. Faisant référence à ses animaux et à ses films il dira : Je suis le seul à nourrir des lions avec des navets !

                        En parallèle, il gère son cirque et le cirque Pinder et il ouvre la « Mer de sable » à Ermenonville et reprend en main la « Vallée des peau rouges » à Fleurines.

            En 1973, il a eu un terrible accident de voiture, il doit la vie à un brave homme qui lui a immédiatement porté secours, il restera plusieurs semaines dans le coma, mais tout se termina bien.

            C’est grâce à lui que le cirque a été reconnu comme activité culturelle à part entière.

            Il a eu aussi une grande activité dans le domaine des courses hippiques.

Posté par CINELOVER à 07:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :