Natalie Wood 

            Natalia Nikolaevna Zakharenko (1938- 1981). Elle est née à San Francisco. Fille d’émigrants russes : père décorateur de cinéma et mère danseuse, elle a commencé très tôt sa carrière dans le cinéma, son premier film date de 1943 (Elle a  cinq ans) : The moon is down et, la même année : Happy land, elle tourne ensuite en 1946 : Demain viendra toujours et à partir de là, elle ne cessera de figurer dans un grand nombre de films jusqu’à 1955 où elle a un vrai rôle dans : La fureur de vivre, puis : La prisonnière du désert de John Ford avec John Wayne (Où elle est une blanche capturée enfant par les indiens et que son oncle recherche sans relâche). Et enfin il y aura l’extraordinaire : West Side Story de Robert Wise et Jérôme Robbins, où elle est : Maria, portoricaine (Du clan des sharks) amoureuse de Tony, un blanc du camp opposé (Les jets), son interprétation de ce rôle a bouleversé des millions de spectateurs et lui a apporté une notoriété mondiale, le film est resté plusieurs années à l’affiche dans un cinéma parisien ! Elle tournera ensuite : La fièvre dans le sang d’Elia Kazan, Les jeunes loups, La grande course autour du monde, Penelope, Votez Mac Kay, Meteor, son dernier film sera : Brainstorm en 1981, terrible année où elle est décédée dans des circonstances troubles, jamais vraiment élucidées, elle avait 43 ans, un film lui a été dédié en 2004 par Peter Bogdanovitch : Natalie Wood, le prix de la gloire. Jil Caplan lui a dédié une chanson en 1990.

            Une superbe actrice, trop tôt disparue.