07 mai 2012

JOHN TRAVOLTA

John Travolta 

            John Joseph Travolta (1954). Il est né dans le New Jersey. Son père est italien et sa mère est irlandaise. Il abandonne ses études à seize ans pour aller vers la comédie musicale et il apprend les claquettes avec le frère de Gene Kelly, il débute à l’écran par des apparitions à la télévision en 1972, son premier film sera tourné en 1975 : La pluie du diable puis ce sera  Carrie, mais c’est le suivant qui sera un énorme succès : La fièvre du samedi soir et dans la foulée : Grease, ces deux films feront de lui une idole du disco dans les années 70. A la fin du disco, il va subir une perte de popularité  et fera une dépression jusqu’à ce qu’il tourne : Allo maman ici bébé en 1989 et les deux suites, ces trois films seront de très gros succès et sa carrière est relancée, il y aura ensuite : Pulp fiction qui sera palme d’or à Cannes, depuis il est très demandé et poursuit une carrière de star.

            On peut le voir dans : Le temps d’une romance, Blow out, Staying alive, Get shorty, Broken arrow, Mad city, Primary colors, La ligne rouge, Le déshonneur d’Elysabeth Campbell, Préjudice, L’intrus, Basic (Un film très curieux à voir au moins deux fois pour tout saisir !), The punisher, Piége de feu, Cœurs perdus, Bandes de sauvages, From Paris with love, Face à face, L'affaire Monet, The revenge.

            Anecdotes : Il est pilote et utilise un Boeing707, payé par la production, pour ses déplacements professionnels, pour ses déplacements privés, il a un jet personnel.

            Comme Tom Cruise, il est membre de la scientologie.

Posté par CINELOVER à 19:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

NADINE TALLIER : UN DESTIN EXTRA-ORDINAIRE

Nadine Tallier 

            Nadine Nelly Jeannette Lhopitalier (1932). Elle est née à Saint Quentin dans l’Aisne (Patrie de Xavier Bertrand), après son certificat d’études, elle travaille comme ouvrière  en usine, puis devient le modèle d’un peintre mondain qui lui ouvre les portes du monde du spectacle. Elle se lance au cinéma en 1950 dans : Boniface somnambule et sera en 1951la doublure de Martine Carol dans : Caroline chérie. Son premier vrai rôle, elle l’a dans : Coiffeur pour dame de Jean Boyer en 1952, elle tourne de nouveau avec lui dans : Femmes de Paris en 1953, puis ce sera Sacha Guitry qui fait appel à elle dans : Si Versailles m’était conté. On la retrouve dans :  Ma petite folie, Les hommes ne pense qu’a ça, Madame du Barry, Chantage, En effeuillant la marguerite, Folies Bergères, L’homme et l’enfant, Comme un cheveu sur la soupe (Avec De Funès), Les grandes familles, Cigarettes-Whisky et petites pépées, Une ravissante idiote d’Edouard Molinaro en 1963 sera son dernier film car elle fait la rencontre de sa vie avec le Baron Edmond de Rothschild, dont elle devient l’épouse et, dés lors, elle consacre son temps à écrire des livres.

Posté par CINELOVER à 19:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

MYLENE DEMONGEOT

Mylene Demongeot 

            Marie-Hélène Demongeot (1935). Elle est née à Nice d’une mère ukrainienne, à treize ans elle monte à Paris. Elle suit les cours Simon puis ceux de Marie Ventura et décroche son premier rôle au cinéma en 1953 : Les enfants de l’amour, en même temps elle sert de modèle à un photographe et Raymond Rouleau la remarque grâce à une de ces photos et lui offre de tourner dans : Les sorcières de Salem, ce film en fera une vedette reconnue du public en 1957. C’est une très jolie actrice blonde aux yeux noirs, elle est très douée et capable de jouer dans des comédies ou dans des drames, on a surtout retenu ses prestations dans les trois  « Fantômas », où elle est la fiancée de Fandor(Jean Marais).

 Elle a été l’épouse de Marc Allégret qui la fera tourner dans plusieurs de ses films, puis elle épousera Marc Simenon, le fils du célèbre  écrivain belge avec qui elle tournera aussi plusieurs films. Elle a aussi beaucoup tourné en Italie.

            On peut la voir dans : Futures vedettes, Une manche et la belle, Sois belle et tais toi, Bonjour tristesse, Le vent se lève, Les trois mousquetaires, L’enlèvement des Sabines, Cherchez l’idole, A cause à cause d’une femme, La case de l’oncle Tom, Furia à Bahia pour OSS 117, Tendre voyou, Signé Furax, Les champignons, Explosions, Par le sang des autres, Un jour un tueur, Retenez moi ou je fais un malheur, Tenue de soirée, La piste du télégraphe, Victoire, 36 quai des orfèvres, Les toits de Paris, Oscar et la dame en rose, Camping 2,3, Sage femme.

            ANECDOTE : Elle a tourné un film en 1956 : It’s a wonderful world sous le nom de Myléne Nicole.

Posté par CINELOVER à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

JOHN MALKOVICH

John Malkovich 

            John Gavin Malkovich (1953). Il est né dans l’Illinois.  C’est un passionné du théâtre qui sera son premier métier, il a d’ailleurs fondé une troupe dans sa jeunesse, il fera aussi un peu de télévision avant de se lancer dans le cinéma, son premier rôle sera dans : Un mariage en 1978, son second film sera : La déchirure en 1984, puis : Les saison du cœur en1984,  il y aura ensuite : La déchirure d’Alex Joffé qui marquera son accession au vedettariat qui sera confirmée par son interprétation de Valmont dans « Les liaisons dangereuses » de Stephen Frears. Il a réalisé : Hideous men et Dancer upstairs.

            On peut le voir dans : Des souris et des hommes, Les hommes de l’ombre, Les ailes de l’enfer (Où il est un dangereux malfrat), Les joueurs, Dans la ligne de mire (Où il est un inquiétant malade qui veut tuer le président des USA), Dans la peau de John Malkovich, Jeanne d’Arc, Les âmes fortes, Les hommes de main, Dancer upstairs, Johnny English, Appelez moi Kubrick, La légende de Beowulf, Burn after reading, L’échange, Et après, Red 1&2, Transformers 3, Drunkboat, Deepwater, Conspiracy, 100 years.

            Il a une palette très large et peut jouer les charmeurs ou les terrifiants malfrats.

Posté par CINELOVER à 12:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

MUSIDORA

Musidora 

            Jeanne Roques (1889-1957). Elle est née à Paris son pére est compositeur et théoricien du socialisme, sa mére est peintre et féministe. C’est une enfant très douée elle pratique la danse, la peinture, l’écriture et la sculpture, elle sera la « Muse » des surréalistes comme Breton, Eluard ou Aragon. Elle débute au Café-concert, puis elle tournera dans une cinquantaine de courts-métrages entre 1909 et 1918, elle est la « Vamp » de l’époque avec des cheveux très noirs et un regard sombre, elle sera très remarquée dans la série des « Vampires ». Elle tentera, sans grand succès, de faire de la réalisation, puis retournera au music-hall dés 1925 et reviendra à l’écriture. A la retraite, elle sera la collaboratrice d’Henri Langlois à la cinémathèque française. On la voit dans : Judex, Mamzelle Chiffon, La vagabonde, Soleil et ombre, La terre des toros, Le berceau de Dieu est son dernier film en 1926. Ensuite elle se consacrera au théâtre.

Posté par CINELOVER à 08:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

JOHN CASSAVETES

John Cassavetes 

            John Nicholas Cassavetes (1929 – 1989). Il est né à New York. Son père est d’origine grecque. Il est assez peu intéressé par les études et il commence sa carrière comme comédien au théâtre et à la télévision, il commence au cinéma en 1951 dans : Quatorze heures, suivi de : Taxi en 1953,  puis : Nuit de terreur en 1955. Il travaille alors presque uniquement pour la TV, ce n’est qu’en 1967 qu’il sera très présent au cinéma. Son visage plutôt maigre, ses cheveux noirs et son œil brillant lui ont permis de jouer les gangsters impressionnants. Il se rend compte qu’il n’aura jamais de grands premiers rôles et il devient donc réalisateur indépendant avec un style nouveau à l’opposé des canons hollywoodiens et sera le chef de file du nouveau cinéma américain, son premier film comme réalisateur sera :Shadows.

            Comme acteur on le retrouve dans : Les anges de l’enfer, Les douze salopards, Rosemary’s baby, A bout portant, Ainsi va l’amour, Un tueur dans la foule, Mikey et Nicky, Opening night, Capone ,  La cible étoilée, Furie, Tempête, Love streams en 1984 est son dernier film comme acteur. Comme réalisateur, il a tourné 16 films dont : Ainsi va l’amour, Une femme sous influence, Meurtre d’un bookmaker chinois, Opening night, Gloria, Big trouble.

Posté par CINELOVER à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

MIREILLE DARC

Mireille Darc 

            Mireille Christiane Gabrielle Aimée Aigroz (1938-2017)). Elle est née à Toulon. Elle a suivi des cours d’art dramatique à Toulon, elle devient alors mannequin avant de participer à des petits films, mais c’est par la télévision qu’elle sera connue grâce à : « La grande bretèche », et c’est à Georges Lautner qu’elle deviendra une star, elle tournera treize films avec lui. Elle a été la compagne pendant quinze ans d’Alain Delon rencontré sur le tournage de : Jeff de Jean Herman en 1969, ils se retrouveront  plus tard en particulier dans la série TV : Frank Riva en 2003. Son premier film est : La bride sur le cou en 1960. Elle a eu de graves problèmes de santé à cause d’un accident de voiture à la suite de ces problèmes, elle a surtout fait de la télévision comme reporter,réalisatrice ou actrice, et actuellement elle se consacre surtout au théâtre et à la photographie

            On peut la voir aussi dans : Les distractions, Des pissenlits par la racine, Pouic-Pouic, Les barbouzes, Monsieur, Du rififi à Paname, Galia, La grande sauterelle, Ne nous fâchons pas (Mme Michalon !), La grande sauterelle, Fleur d’oseille, Borsalino, Fantasia chez les ploucs, Laisse aller c’est une valse, Il était une fois un flic (Avec Michel Constantin excellent), Le grand blond et le retour, La valise, L’homme pressé, Mort d’un pourri, Pour la peau d’un flic,Les seins de glace, Le téléphone rose, L’homme pressé, Mort d’un pourri, Pour la peau d’un flic, La vie dissolue de Gérard Floque est son dernier film en 1986. Elle a beaucoup tourné pour la TV.

            Elle réalise : La barbare en 1989. En 2007, elle a joué « Sur la route de Madison » avec Alain Delon au théâtre.

            Elle sera l’actrice fétiche de Georges Lautner, mais aussi de tous les cinéphiles dans les années 70/80, elle est mutine, pleine de charme ,d’humour, de culot, de tendresse, de sensibilité et de naturel

 

           

Posté par CINELOVER à 07:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

JOE PESCI

Joe Pesci 

            Joseph Pesci (1943). Il est né dans le New Jersey. Il est d’origine italienne. Il a commencé par le cabaret, il chante, joue de la guitare. Il aura ses premiers rôles à la TV dans des séries. Il débute au cinéma en 1961 dans : Hey let it twist. Il ne tourne son deuxième film qu’en 1976 : The death Collector, son troisième sera tourné en 1980 : Raging Bull. A partir de là, il va tourner de façon beaucoup plus fréquente et avec des rôles de qualité. Ce sera grâce à Scorsese qu’il va vraiment acquérir ses lettres de noblesse avec Raging Bull en 1980 aux côtés de Robert De Niro. Il a commencé par camper des personnages d’une rare violence, truand, mafieux, il obtiendra d’ailleurs un Oscar en 1990 pour son rôle dans : Les affranchis. Un peu lassé des rôles de méchants, il tentera la comédie avec bonheur dans les : « Arme fatale », où il fera merveille dans son rôle de Léo Getz un assureur souffre-douleur du duo Mel Gibson/Danny Glover. Il est resté longtemps sans tourner, à partir de 1998 mais il est revenu en 2007 dans : Raisons d’état.

            On peut le voir dans : Easy money, Il était une fois en Amérique, L’homme de feu, Moonwalker, JFK, Mon cousin Vinny, Maman j’ai raté l’avion 1&2, Il était une fois le Bronx, Casino (Où il est un tueur psychopathe terrifiant), Love ranch, L'incroyabledestin de Savva. C’est un acteur génial quand il est convenablement utilisé comme ont su le faire Martin Scorsese et Richard Donner.

Posté par CINELOVER à 07:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

JOEL MAC CREA

Joel McRea  

 Joel Albert Mac Rea (1905 – 1990). Il est né en Californie, son père est secrétaire dans une compagnie de gaz. Il est très vite attiré par le cinéma et tourne son premier film en 1927 : The fair Co-Ed, il s’impose très vite dans cet art et tourne avec les plus grands réalisateurs de son époque : Cukor, Vidor, et on le retrouve en 1933 dans ce chef d’œuvre absolu : Les chasses du comte Zaroff.  Mais il sera surtout un excellent acteur de western comme Randolph Scott avec qui il jouera d’ailleurs dans : Coup de feu dans la Sierra de Sam Peckinpah en 1961. Son dernier film sera : Mustang country en 1976. On le voit dans : Pacific express, Buffalo Bill, L’évadée, Ville sans loi, Le vandale, La fille du désert, Wichita, L’oiseau de paradis, Le convoi maudit, Les rebelles, Attaque à l’aube, Saint Louis blues, Rue sans issue, Correspondant 17, Le virginien, La fille du désert, Attaque à l’aube, Fort massacre, Le shérif aux mains rouges, Sioux nation, Le dernier des apaches

Posté par CINELOVER à 07:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

MISTINGUETT

Mistinguett 

            Jeanne Florentine Bourgeois dite Mistinguett (1875-1956). Elle est née à Enghien-les-bains, son père est un ouvrier et sa mère une couturière. Elle étudie le chant et se lance très tôt dans cet art en cherchant son créneau, ce sera le music-hall et les revues (Ses succès sont nombreux : ça c’est Paris, On m’suit, Je suis née dans le faubourg Saint-Denis, C’est vrai).Sa voix gouailleuse et sa bonne humeur font merveille. Elle débute au cinéma en 1908 dans : L’empreinte ou la main rouge, elle tournera ensuite plusieurs petits films, toujours au temps du muet dont : Les misérables (Où elle est Eponine), La célibataire, La glu, La môche, La femme du barbier, A bas les hommes, Mistinguett détective 1&2, en 1915 elle tourne en Italie : Chignon d’or. Après guerre, elle se consacre à plein temps au music-hall et devient la reine du « Casino de Paris » où le tout Paris se presse pour la voir danser et chanter. Elle cesse détourner en 1917 puis, tourne à nouveau en 1927 : L’île d’amour, nouvel arrêt, puis elle tourne: Rigolboche en 1936, son premier film parlant, Nouvelle interruption jusqu’en 1955 dans : Le carrousel des variétés qui sera son dernier film tourné en Italie.

Elle n’aura qu’un seul vrai amour dans sa vie : Maurice Chevalier à qui elle dédie sa célèbre chanson : Mon homme.

Posté par CINELOVER à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,