Musidora 

            Jeanne Roques (1889-1957). Elle est née à Paris son pére est compositeur et théoricien du socialisme, sa mére est peintre et féministe. C’est une enfant très douée elle pratique la danse, la peinture, l’écriture et la sculpture, elle sera la « Muse » des surréalistes comme Breton, Eluard ou Aragon. Elle débute au Café-concert, puis elle tournera dans une cinquantaine de courts-métrages entre 1909 et 1918, elle est la « Vamp » de l’époque avec des cheveux très noirs et un regard sombre, elle sera très remarquée dans la série des « Vampires ». Elle tentera, sans grand succès, de faire de la réalisation, puis retournera au music-hall dés 1925 et reviendra à l’écriture. A la retraite, elle sera la collaboratrice d’Henri Langlois à la cinémathèque française. On la voit dans : Judex, Mamzelle Chiffon, La vagabonde, Soleil et ombre, La terre des toros, Le berceau de Dieu est son dernier film en 1926. Ensuite elle se consacrera au théâtre.