30 avril 2012

ON POURRAIT LES CONFONDRE (20)

Michael MoriartyDavid MorseDavid  Morse..................Michael Moriarty

Posté par CINELOVER à 20:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

MARIE BELL

Marie Bell           

            Marie-Jeanne Bellon (1900 – 1985). Elle est née à Bègles dans la Gironde.  Son père est irlandais, elle passe sa jeunesse en  Angleterre. Elle commence par suivre des cours de danse, et se produit sur scène à l’âge de treize ans en Angleterre. Elle rentre, ensuite, en France et suit les cours du Conservatoire à Bordeaux, puis à Paris, puis elle entre à la Comédie Française en 1921, devient sociétaire en 1928. Elle a été une tragédienne extraordinaire, elle a dirigé le théâtre des Ambassadeurs en 1934 puis celui du Gymnase en 1959 du gymnase. Au cinéma elle jouera dans plus de trente de films dont aucun n’a vraiment marqué l’histoire du cinéma, on peut citer : Molière, son premier film en 1922 : La nuit est à nous, Le grand jeu, Le roman d’un jeune homme pauvre, Quand minuit sonnera, Un carnet de bal,  Le colonel Chabert, Sandra, Hôtel Paradisio, Phèdre,  Les volets clos de Jean Claude Brialy sera son dernier film en 1973. (Elle disait d’ailleurs qu’elle avait tourné une grande majorité de navets), Elle apparaît en 1976 dans : Chantons sous l’occupation.

            Pendant la deuxième guerre mondiale, elle participe à la Résistance, ce qui lui vaudra la Légion d’Honneur à la Libération.

Posté par CINELOVER à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

BRUCE WILLIS

Bruce Willis 

            Walter Bruce Willis (1955). Il est né en Allemagne sur une base militaire car son père était militaire, sa mère est allemande, il passe son enfance dans le New Jersey. Sa vie professionnelle commence par des petits boulots avant qu’il ne décide de prendre des cours de théâtre. Il a commencé par tourner de nombreuses comédies et a été connu grâce à une série TV. Puis il a été engagé pour tourner le premier volet de Die Hard et il a enfin trouvé son style : le dur à cuire genre Rambo mais avec l’humour en plus. Si on prend ces films au premier degré, c’est un déluge de feu, mais au second degré c’est réjouissant. Son premier film américain a été : De plein fouet, en 1980.

On peut le voir dans : Piége de cristal, 58 minutes pour vivre, Piége en eaux troubles (Où il fait preuve d’un très mauvais caractère), Une journée en enfer, L’armée des douze singes (Un film de science fiction où il joue le rôle d’un looser), Le cinquième élément de Luc Besson (Encore un film de SF baroque), Le dernier samaritain, Le chacal (Où il est un terrifiant tueur à gage prêt à tout pour réussir son travail et sauver sa peau, c’est un remake de : Chacal qui traitait d’une tentative d’assassinat du Général De Gaulle, et qui était beaucoup plus fin dans son scénario), Couvre-feu (Où il est un militaire sans pitié sur fond de terrorisme), Pulp fiction, Sixième sens (Un film troublant), Incassable (Encore un film surprenant), Code Mercury, Aramaggedon,  Les larmes du soleil  (Un très beau film avec Monica Bellucci),Mission évasion (Où il est le leader d’un camp de prisonniers qui cherchent à s’évader), Bandits, Mon voisin le tueur,  Seize blocs (Où il est un vieux flic alcoolique chargé d’escorter un témoin à un procès sous la menace de gens qui veulent sa peau), Slevin, Sin City, Die Hard 4, Panique à Hollywood, L’assassinat d’un président, Clones, Expendables, RED 1&2, Braqueurs, Sans compromis, sans issue, Looper, GI Joe, Vice, Extraction, Marauders, First kill.

        Il est très bon aussi bien dans la comédie que dans le polar ou le drame, c’est un « Gros bras » du cinéma américain mais avec une note d’humour qui manque souvent aux autres (sauf Schwarzenegger).

Posté par CINELOVER à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

MARIA SCHELL

Maria Schell 

            Margarete Schell (1926 – 2005). Elle est née à Vienne en Autriche. Son père est un écrivain suisse et sa mère est autrichienne. Elle quitte l’Autriche en 1938 pour échapper aux nazis avec ses parents pour aller en Suisse. Elle débute au théâtre à l’âge de seize ans. Elle tourne son premier film en 1942 : Steinburch, puis elle part en Angleterre en 1948 où elle s’oriente vers une carrière internationale. Sa carrière est un peu en dents de scie, après avoir été une fraîche et pure jeune fille dans les années 50, elle tourne des westerns puis s’éloigne des plateaux dans les années 60 pour revenir dans les années 70 pour jouer des petits rôles.

            On la voit dans : Napoléon, Les rats, Gervaise, Nuits blanches, Les frères Karamazov, Une vie, La colline des potences, La ruée vers l’Ouest, L’assassin connaît la musique, Le diable par la queue, Le dossier Odessa, Le voyage des damnés, Gigolo, Superman, La passante du sans-souci, Folies bourgeoises, Gigolo, Chroniques martiennes, La passante du Sans-Soucis, 1919. Elle tourne son dernier film en Allemagne en 201.

            Elle a été primée à Cannes en 1954 pour : Le dernier pont. Maximilien Schell est son frère, c’est aussi un excellent acteur.

Posté par CINELOVER à 13:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

BRAD PITT

Brad Pitt 

            William Bradley Pitt (1964). Il est né dans  l’Oklahoma, mais passera sa jeunesse dans le Missouri. Son père est chef d’entreprise et sa mère éducatrice. Il peine à terminer ses études et, très rapidement, il veut faire du cinéma, il doit pour cela multiplier les petits boulots. Il est de la génération des nouveaux acteurs américains, doué d’un physique de jeune premier, il a d’ailleurs été élu personnalité vivante la plus sexy au monde,  il est capable de jouer tous les rôles. Son premier film date de 1987 : Hunk.

            On le voit dans : Thelma et Louise (Un road movie féminin très noir où il joue le rôle d’un petit truand), Et au milieu coule une rivière, True romance,  Légendes d’automne (Une saga regroupant plusieurs destins), Seven, Ennemis rapprochés, Sept ans au Tibet, L’armée des douze singes (Avec Bruce Willis où il joue le rôle d’un fou), Rencontre avec Joe Black, Snatch (Où il est un gitan aux propos à peine intelligibles, Spy game (Un extraordinaire thriller, sorte de jeu du chat et de la souris pour sauver un homme des geôles chinoises , avec Robert Redford), Ocean’s eleven (Où il est l’adjoint de Georges Clooney, dans un excellent film de hold-up), Troie, Mr et Mrs Smith, Babel, L’assassinat de Jesse James, L’étrange histoire de Benjamin Button, Inglorius basterds, The tree of life, Le stratège. Il a obtenu une multitude de prix.

                       

Posté par CINELOVER à 12:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

MAE WEST

Mae West  

            Mary Jane West ( 1893 – 1980). Son père est boxeur d’origine irlandaise et sa mère est mannequin d’origine allemande. Elle suit des cours de comédie et se retrouve sur les planches à l’âge de sept ans elle sera surnommée : «Baby vamp », elle se produit à cet âge dans les « Folies bergères » de New York comme danseuse. En 1926 , elle écrit une pièce « Sex » qui lui vaudra dix jours de prison, elle récidivera avec : Drag. Elle sera toute sa vie une femme provocatrice. C’est elle qui écrit le scénario et les dialogues de ses films et ces films sont parfois ensuite adaptés au théâtre, elle est jugée « sulfureuse » et « Obscène » par ses attitudes et par ses dialogues à  Hollywood et se réfugie dans le théâtre dans les années 40.

            On peut la voir dans :Nuit après nuit, son premier film en 1932, Lady Lou , Je ne suis pas un ange, Ce n’est pas un péché, Je veux être une lady, Annie du Klondique, Go west young man, Fifi peau de pêche, Mon petit poussin chéri, The heat’on, ce dernier en 1943, puis un grand trou et retour en 1969 avec : Myra Breckinridge,Sextet, The sixteens en 1976, ce sera le dernier.

            Curiosités : Les brassières de sauvetage des GI de la seconde guerre mondiale étaient surnommées : Mae West en hommage à sa plantureuse poitrine.

            Au musée Dali, il y a une salle qui lui est dédiée, quand on regarde les meubles sous un certain angle on voit se dessiner son visage.

            Citations de Mae West : Un homme amoureux c’est comme un coupon de réduction , il faut vite le faire passer à la caisse !

            J’aime deux sortes d’hommes ceux de mon pays et les étrangers.

            A un homme qui lui disait : J’ai rêvé de vous cette nuit, elle répondait : Vous devez être bien fatigué !

Posté par CINELOVER à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

DANY BOON

Dany Boon

 

            Daniel Hamidou (1966). Il est né à Armentières dans le Nord. Son père est routier et ex-boxeur kabyle. Il monte à Paris en 1989, où il fait le mime dans les rues, puis se lance dans le one-man-show avec l’aide de Patrick Sébastien, il est aussi chanteur et musicien. Il vient au cinéma en 1993 dans : Sans queue ni tête. On le voit ensuite dans : La flache, Le grand blanc de Lambaréné, Oui, Parole d’homme, Le déménagement, Bimboland, Gang de requins,  Pédale dure, La doublure, Joyeux Noël, Mon meilleur ami, jusqu’à là il n’y a rien de spectaculaire (A part Joyeux Noël) et lui-même est peu satisfait de ses rôles au cinéma, puis il y aura : Bienvenue chez les ch’tis et ce sera ce film qui lui apportera la gloire. Il a réalisé deux films : La maison du bonheur  en 2006 et Bienvenue chez les ch’tis en 2008. On l’a vu depuis dans : De l’autre côté du lit et  Le code a changé, Micmacs à Tire-larigot, Rien à Déclarer, Un plan parfait, Supercondriaque, Lolo, Ils sont partout, Raid dingue. Il a aussi prêté sa voix à des dessins animés comme Le manége enchanté.

 

           

Posté par CINELOVER à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

AL PACINO

Al Pacino 

            Alfredo James Pacino (1940). Il est né à New York. Il ne va pas au bout de sa scolarité à cause du décès de sa mère (divorcée) puis de son grand-père. Il exerce alors des petits boulots de toutes natures avant de s’inscrire à des cours de théâtre ou il rencontre le grand acteur Charles Laughton qui va le soutenir dans sa vocation. Il débute d’abord au théâtre où il a un franc succès. Il tourne son premier film en 1969 : Me Nathalie. Il tourne surtout des polars ou des thrillers, sec et nerveux, il imprime aux films un rythme indéniable, sauf dans Insomnia où il joue, au contraire, le rôle d’un flic qui enquête en Alaska et qui ne parvient pas à se faire à l’absence de nuit pendant l’été Boréal et qui s’épuise à lutter contre le sommeil, un très beau film très noir. Il est éblouissant dans HEAT (sûrement le plus grand polar du cinéma avec Robert De Niro et un très bon Val Kilmer), il est aussi excellent dans les trois « Parrain », et son désespoir à la fin du troisième est poignant, dans City Hall il joue un maire populiste (Son discours à l’enterrement du jeune noir est un modèle du genre), Donnie Brasco (L’histoire d’un repenti), dans : La recrue il est un instructeur corrompu et pervers, dans Révélations, il est un journaliste qui tente de mettre à mal les lobbies du tabac américain, un film superbe avec Russell Crowe, Dans Un après-midi de chien, il est un gangster looser et bavard. On le voit aussi dans : Serpico, Scarface, Dick Tracy, L’impasse, L’enfer du dimanche, Two for the money,  Ocean’s thirteen, La loi et l’ordre (Malmené par la critique, mais pas si mauvais),Un flic pour cible, Jack et Julie, Les derniers affranchis, Salomé, Mangelhorn, En toute humilité, Manipulations, Dabka.

            C’est un des plus grands acteurs de sa génération.

           

Posté par CINELOVER à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

MARIA PACOME

Maria Pacome  

            Simonne Pacôme (1923). Elle est née à Paris. Son père est chauffeur de taxi et sa mère dactylo. Son frère a été fusillé par les allemands à 19 ans et son père, héros de 14/18 sera déporté à Buchenwald. Elle a commencé comme vendeuse de chaussures avant d’aller au cours Simon avec Danièle Delorme, Michèle Morgan et Maurice Ronet qu’elle épousera. Elle restera dans l’ombre de ce mari jusqu’à leur séparation, là elle revient au cinéma et au théâtre dans des rôles comiques, elle est de la même veine que Jacqueline Maillan. Au théâtre elle a été la partenaire de Louis De Funès dans « Oscar » qui a été un triomphe. Elle pratique aussi la peinture et la poterie.

            On peut la voir dans : Les jeux de l’amour, son premier film en 1959, Voulez-vous danser avec moi, Le tracassin, Un clair de lune à Maubeuge, Le gendarme de Saint Tropez, Les gorilles, Les tribulations d’un chinois en Chine, Tendre voyou, Le distrait, Les sous-doués, La crise, Le bel été 1914, Mauvais esprit en 2003 est son dernier film. Tout son talent s’est surtout exprimé au théâtre et avec les pièces qu’elle a écrites : Les seins de Lola, On m’appelle Emilie, L’éloge de ma paresse en particulier. Elle a aussi beaucoup tourné pour la télévision (Au théâtre ce soir).

Posté par CINELOVER à 07:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

JAMES BELUSHI

pour James Belushi 

            James Adam Belushi (1954). Il est né à Chicago. Ses parents sont  d’origine albanaise.

Son frère John est aussi acteur. Il est remarqué dés le lycée par son prof qui lui conseille de faire du théâtre, il suit des cours d’art dramatique et débute sur les planches, avant d’être engagé par Brian de Palma dans : Furie en 1978, son second film sera : Le solitaire de Michael Mann (Ce film est un excellent polar méconnu, mais très efficace), il formera avec Arnold Schwarzenegger un couple de policier atypiques l’un russe et raide et l’autre américain et dilettante dans : Double détente(Encore un excellent polar bourré d’humour).

            On peut le voir dans : Un fauteuil pour deux, La petite boutique des horreurs, Salvador, Chien de flic, Oublier Palerme, Ta mère ou moi, Fausse donne (Encore un très bon polar), Last action hero,Ghost writer, Desert gun, A change of heart.

            Il a réalisé : The catch en 2007. Il participe aussi à de nombreuses séries à la télévision.

            Un acteur très sympathique, plein d'humour, mais pas assez bien utilisé.

 

           

Posté par CINELOVER à 07:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :