21 avril 2012

JODIE FOSTER

Jodie Foster 

            Alicia Christian Foster (1962). Elle est née à Los Angeles, trois ans après le divorce de ses parents ( !), son père est colonel de l’US Air Force, et sa mère productrice. Elle commence très jeune à tourner dans des publicités (A l’âge de 3 ans !), elle débute à la TV en 1969, puis elle tourne son premier film en 1972 : Napoléon and Samantha, Puis Tom Sayer, Un petit indien, Alice n’est plus ici, des petites productions. Mais Scorsese la remarque et lui offre un rôle dans : Taxi Driver aux côtés de Robert De Niro avec lequel elle affirme avoir compris ce qu’était vraiment un acteur, c'est-à-dire pas seulement un perroquet savant. Elle tourne ensuite : Bugsy Malone où elle rencontre un franc succès. En parallèle, elle fait de sérieuses études de lettre et apprend le français qu’elle parle parfaitement. Elle tourne beaucoup et elle aura un premier « Oscar » en 1988 pour : Les accusés, puis c’est son rôle dans : Le silence des agneaux qui lui conférera le succès international, elle aura d’ailleurs un autre « Oscar » en 1991 pour son interprétation.

 Elle tourne également en France avec Claude Chabrol dans : Le sang des autres, avec Eric le Hung dans : Moi fleur bleue et Jean Pierre Jeunet dans : Un long dimanche de fiançailles, A vif, Carnage, Elysium. Elle a également réalisé trois films : Petit homme en 1991, Week-end en famille en 1996 et le complexe du castor en 2011.

            On peut aussi la retrouver dans : La course au trésor, Le sang des autres, La mémoire brisée, Une trop belle cible,  Catchfire, Ombres et brouillard, Sommersby, Maverick aux côtés de Mel Gibson (Où elle joue une garce sympathique), Nell, Contact, Anna et le roi, Panic room, Flight plan, A vif, Inside man, A vif, L’île de Nim, Carnage.

            Curiosité Elle a été harcelée pendant des années par un homme qui, pour briller à ses yeux a tenté d’assassiner le président des USA : Reagan, il a été reconnu fou et interné.

Posté par CINELOVER à 14:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

GERARD PHILIPE

 Gerard Philipe

            Gérard Albert Philip (1922 -1959). Il est né à Cannes. Son père est avocat et politicien. Après avoir obtenu son bac, il décide de devenir comédien. Marc Allégret le remarque et lui fait suivre des cours d’art dramatique à Cannes, Claude Dauphin le fait jouer au théâtre en 1941. Il fait son apparition au cinéma dans : La boîte aux rêves  d’Yves Allégret en 1942, il monte à Paris avec sa famille en 1943 où il suit les cours du conservatoire supérieur d’art dramatique et participe en tant que résistant des FFI à la libération de Paris (Son père est lui un ardent collaborateur de l’Allemagne !). Il sera membre du Parti Communiste avec son épouse (Nicole Fourcade). Au théâtre son succès devient phénoménal,il est comédien et metteur en scène et fera les beaux jours du festival d’Avignon. Au cinéma  il explose également dans : L’Idiot (1946), puis : Le diable au corps en 1947, La chartreuse de Parme  en 1948. Il reste dans la mémoire de tous les cinéphiles du monde pour : Fanfan La Tulipe de Christian-Jaque.

            Dans sa filmographie, on trouve également : Une si jolie petite plage, Tous les chemins mènent à Rome, La beauté du diable, La ronde, Souvenirs perdus, Juliette ou la clef des songes, Les 7 péchés capitaux, Les belles de nuit, Les orgueilleux, Si Versailles m’était conté, Monsieur Ripois, Villa Borghèse, Le rouge et le noir, Les grandes manœuvres,  Si Paris m’était conté,  La meilleure part, Till l’espiègle, Montparnasse 19, Pot-bouille, La vie à deux , Le joueur, La fièvre monte à El Pao est son dernier film en 1959.

 C’est un acteur charismatique dont le décès a frappé de stupeur le monde du théâtre et du cinéma. C’est le héros romantique par excellence, plein de charme, de fougue et d’insolence.

            Anecdote : Il a ajouté un « e » à Philip pour que le total des lettres de son nom fasse treize lettres

 

 

 

           

Posté par CINELOVER à 14:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

JOAN CRAWFORD

Joan Crawford

 

            Lucille Fay LeSueur (1905 – 1977). Elle est née au Texas dans une famille très modeste. Dés son plus jeune âge elle est attirée par le théâtre, son beau-père en possède un. Elle doit, pour vivre, faire de multiples petits boulots  sans aucune considération pour sa personne, elle continue cependant de suivre des cours de danse et de tenter de se faire engager, la chance lui sourit et elle est engagée dans une troupe de girls, elle sera remarquée au cours d’un spectacle par un ponte de la MGM qui l’engage en 1925 pour tourner au cinéma (Muet à l’époque), c’est à ce moment qu’elle change de nom. Elle tourne à un rythme effréné (Plus de 20 films en 4 ans), et arrive à se hisser au statut de « Star » du muet, on lui fait alors modifier son aspect physique à marche forcée.

 Elle tourne son premier film « Parlant » en 1929 : L’indomptée, l’examen de passage au parlant est concluant et elle continue de tourner à un rythme élevé, elle tournera huit films avec Clark Gable, mais sa côte s’effondre et elle doit changer de studio et passe chez Warner.       Son étoile va briller de nouveau et elle obtiendra un « Oscar » en 1945 pour : Le roman de Mildred Pierce. Elle revient chez MGM et tourne le fabuleux western : Johnny Guitare qui est dans la mémoire de tous les cinéphiles. Elle tournera ensuite : Qu’est-il arrivé à Baby Jane en 1962 avec Bette Davis ,sa rivale de toujours, ce sera un succès, puis, sa santé devenant défaillante, elle s’éloigne progressivement des studios pour s’arrêter définitivement quand elle hérite de son dernier mari la société « Pepsi Cola ».

            On peut la voir dans : La veuve joyeuse, La pécheresse, Captive, Fascination, Grand hôtel, Souvent femme varie,  Mannequin, Femmes, Suzanne et ses idées, La madone gitane, Della, La meurtrière diabolique, Le cercle de sang, Trog son dernier film en 1970.

Posté par CINELOVER à 12:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

GERARD OURY

Gerard Oury 

            Max Gérard Tannenbaum Devenu, ensuite : Houry (1919-2006). Il est né à Paris, son père est violoniste et sa mère critique d’art. Après le lycée, il suit les cours Simon, et entre au conservatoire, il sera pensionnaire de la Comédie Française et monte sur les planches avec talent. Pendant la guerre, il doit fuir Paris à cause des lois anti-juives et se réfugie Marseille où il pratique son art et débute au cinéma mais il doit fuir en Suisse via Monaco. Après guerre il reprendra ses activités théâtrales et cinématographiques. Il est le génial réalisateur des deux films comiques les plus drôles du cinéma français : Le corniaud et La grande vadrouille. Il a réalisé une petite vingtaine de films, mais il a aussi été acteur, il a commencé en 1941 dans : Les petits riens, on le retrouve aussi dans : Antoine et Antoinette , Du Guesclin, Jo la romance, La belle que voilà, La souricière, Le passe-muraille, Sans laisser d’adresse, La nuit est mon royaume, Anna Karénine, La belle espionne, Commando sur Rhodes, La rose et l’épée, Les héros sont fatigués, La fille du fleuve,La meilleure part,La maison des secrets, Le dos au mur, Méfiez-vous fillettes, Le septième ciel, Le miroir à deux faces, Le voyage, La main chaude, La menace, Pas de lauriers pour les tueurs, A couteaux tirés, Un homme et une femme 20 ans déjà, Là haut un roi au-dessus des nuages. Il a été élu membre de l’académie des Beaux-Arts en 2000 au siége occupé par René Clément. Il a été le compagnon de Michèle Morgan et sa fille Danièle Thomson est une scénariste fort talentueuse qui est aussi réalisatrice. En 1993 il reçoit un « César » d’honneur pour sa carrière et Cannes le fêtera en 2001.

Posté par CINELOVER à 12:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

JILL IRELAND

Jill Ireland  

            Jill Dorothy Ireland (1936 – 1990).Elle est anglaise. Sa première passion est la danse, elle fait des tournées sur le continent, elle et remarquée par un producteur qui l’emmène à Hollywood où elle son premier film : The Woman for Joe en 1955, elle continue avec des petits films, elle rencontre Charles Bronson sur le tournage de : Pancho Villa en 1967 et elle l’épousera après son divorce, ils resteront ensemble jusqu’à son décès en 1990, elle a 54 ans épuisée par la maladie (contre laquelle elle lutte avec courage) et par des soucis familiaux dus à un de ses enfants. Son mari la fera engager dans chacun de ses films quand il sera devenu une vedette, son jeu d’actrice n’a rien de spectaculaire, mais elle tient bien sa place à l’écran.

            On peut la voir dans : Train d’enfer, A main armée,  Le passager de la pluie de René Clément avec Marlène Jobert (Love love !), La cité de la violence, De la part des copains, Chino, Le flingueur, Cosa Nostra, L’évadé, Quelqu’un derrière la porte, Le bagarreur, Avec les compliments de Charlie, Le solitaire de Fort Humbolt, La loi de Murphy,Un justicier dans la ville 2, Protection rapprochée, Caught en 1987 est son dernier film. C’est une femme forte sous des apparences de fragilité.

Posté par CINELOVER à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

GERARD LANVIN

Gerard Lanvin 

            Gérard Raymond Lanvain  (1950). Il est né à Boulogne Billancourt. Pas très passionné par l’école, il la quitte à 17 ans pour faire des petits boulots (Vendeur de jeans aux puces), il intègre ensuite la troupe du « Splendid » grâce à Martin Lamotte comme « Homme à tout faire ». Il débute au cinéma en 1976 dans : L’aile ou la cuisse et, comme il écrit des sketches pour Coluche qui se prend de sympathie pour lui, il lui offre un rôle dans : Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine en 1977. Il reçoit le prix Jean Gabin en 1981 pour : Une étrange affaire. Il alterne les succès et les déceptions, mais il aura un « César » pour : Le fils préféré, de Nicole Garcia en 1995. Charmeur, il compose des personnages au caractère bien trempé, il est très bon dans : Les spécialistes de Patrice Leconte. On le voit également dans :  Extérieur nuit, Le choix des armes d’Alain Corneau avec Montand et Deneuve, Moi vouloir toi, Le prix du danger, Ronde de nuit, Marche à l’ombre (Un très gros succès), Il y a des jours et des lunes, La belle histoire, Les marmottes, Mon homme (Blier) , Le goût des autres (Qui lui vaudra un autre « César » du meilleur second rôle en 2001), Le boulet(Une très bonne comédie avec un José Garcia déjanté), Camping, Le prix à payer, L’ennemi public N° 1,A bout portant, Le fils à Jo, Les lyonnais, 96 heures, Colt 45, Premiers, Pension compléte.

Fuyant les médias, il préfère se retrancher dans son bar de La Baule avec ses copains.

Posté par CINELOVER à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

JOSEPHINE BAKER

Josephine Baker 

            Freda Joséphine Mac Donald (1906-1975). Elle est née à Saint Louis dans le Missouri. Elle est d’origine Afro-américaine et amérindienne, elle deviendra française en 1937. Elle est considérée comme la première grande star noire de tous les temps. Elle a été une excellente chanteuse (J’ai deux amours, La petite tonkinoise), danseuse et meneuse de revue. Elle commence sa vie comme serveuse, remporte divers concours de danse et se retrouve à Broadway. En 1925, elle vient au casino de Paris dans : « La revue négre » et danse un charleston endiablé vêtue d’un simple pagne en bananes, cela déclanche un scandale puis celui-ci fait place à un engouement général qui la rend célèbre et admirée, elle sera ensuite aux « Folies-Bergéres » avec un léopard ! Pendant la 2° guerre elle sera un agent de renseignement très efficace pour les services français, elle obtiendra pour cela la légion d’honneur et recevra les honneurs militaires à son enterrement. Femme de cœur et ne pouvant pas avoir d’enfants à la suite d’une grossesse qui s’est mal passée, elle adoptera une multitude d’enfants de toutes les couleurs qu’elle et son mari (Jo Bouillon) logeront dans le château des Milandes. En 1963 elle est aux côtés de Martin Luther King dans la marche sur Washington. Ruinée, elle sera aidée par Grâce De Monaco qui la logera à vie à Monaco. Au cinéma on la voit dans : La revue des revues, son premier film en 1927La sirène des tropiques, La folie du jour, Zouzou, Princesse Tam-Tam, Moulin rouge, Fausse alerte, Carrousel des variétés en 1956 est son dernier film.

Elle faisait partie des « Francs-maçons ».

 

Posté par CINELOVER à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

GIANNI ESPOSITO

Gianni Esposito 

            Gianni Sandro Esposito (1930 – 1974). Il est né en Belgique, son père est italien et sa mère française. Il vivra en Italie de 9 ans à 19 ans. De retour à Paris, il suit les cours de comédie de Tania Balachova et Michel Vitold. C’est un auteur compositeur poète et acteur de très grand talent (Sa superbe chanson : Le clown est inoubliable, c’est un chef d’œuvre). Il a pratiqué le tour de chant et l’écriture. Au cinéma il sera un très bon second rôle, on le voit dans : Maître après Dieu, son premier film en 1950, puis dans : Mon mari est merveilleux, La môme vert-de-gris, Huis-clos, Cadet Rousselle, French Cancan, Le dossier noir, Cela s’appelle l’aurore, Les hussards, Les misérables (Le Chanois), Normandie-Niemen, Le bel âge, Paris nous appartient, Françoise ou la vie conjugale, Jean Marc ou la vie conjugale, Surcouf, Le décameron en 1971 est son dernier film. Il a aussi travaillé pour la télévision. Il est décédé à 44 ans.

Posté par CINELOVER à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

JEANNE TRIPPLEHORN

Jeanne Triplehorn 

             Jeanne Marie Tripplehorn (1963). Elle est née en Oklahoma. Son père est un guitariste de talent. Elle fait des études à l’université et débute comme animatrice à la radio puis à la télévision. Elle fait des débuts fracassant au cinéma dans : Basic instinct en 1992 aux côtés de Sharon Stone qui est aussi blonde qu’elle est brune. Ensuite elle alternera les films en Angleterre et à Hollywood, elle sera la femme de Tom Cruise dans : La firme (Où elle est excellente), elle aura le rôle féminin principal dans : Waterworld avec Kevin Costner.

             On peut aussi la voir dans : L’amour de ma vie, Chassés-croisés, Génération 90, Pile&face, Time code, Le sang du frère, Mickey les yeux bleus, Paranoïd, A la dérive, Les amateurs, Big love, Morning, A perfect man, Little pink house.  En 2009, elle est Jackie Kennedy-Onassis dans : Grey gardens à la TV. Elle apparaît aussi à la TV dans le feuilleton : Big Love.

            Une actrice solide, au jeu tout en sincérité.

Posté par CINELOVER à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

GERARD JUGNOT

Gerard Jugnot 

            Gérard Jean Jugnot (1951). Il est né à Paris. Il fait partie de la troupe du "Splendid " avec Clavier, Blanc, Lhermitte. Il débute au cinéma en 1972 dans :L’an 01, puis on le voit dans : Salut l’artiste, Les valseuses, Que la fête commence, Le juge et l’assassin, M. Klein, Le jouet, Le locataire de Polanski, La 7° compagnie au clair de lune (Il est le beau-frère de Pierre Mondy), Les bronzés 1-2-3, Le père Noël est une ordure, Le coup de Sirocco, Le coup du parapluie, Papy fait de la résistance, Pinot simple flic, Tandem, Une époque formidable, Casque bleu, Grosse fatigue, Monsieur Batignole, Les choristes, Boudu, Les brigades du tigre, L’auberge rouge,Faubourg 36, Musée haut musée bas, Envoyés très spéciaux, Le petit Nicolas, Beur sur la ville, La nouvelle guerre des boutons, Entre amis, Camping 3, C'est beau la vie quand on y pense. Il est aussi un réalisateur  avec : Pinot simple flic, Scout toujours, fallait pas, il a au total une dizaine de films à son actif de réalisateur. Il peut être le français moyen, râleur et de mauvaise foi, un horrible collabo ou un homme hypersensible.

Posté par CINELOVER à 08:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :