Isabelle Adjani 

            Isabelle Jasmine Adjani (1955).Elle est née à Paris d’un père kabyle et d’une mère allemande. Elle entre à la Comédie Française en 1972, où elle sera remarquable. Au cinéma, elle tourne son premier film en 1969 : Le petit bougnat, elle continue avec : Faustine ou le bel été en 1971, puis ce sera : La gifle de Claude Pinoteau aux côtés de Lino Ventura en 1974, ce sera un très grand succès qui la propulsera sur le devant de la scène, ce succès sera confirmé et amplifié par sa prestation dans : Adèle H, elle tourne ensuite avec Polanski : Le locataire, puis Téchiné : Barocco, Rouffio : Violette et François. Elle enregistre un disque qui aura du succès avec le titre devenu célèbre : Pull marine et elle disparaît pour un temps en 1986, faisant naître les rumeurs les plus folles qu’elle viendra démentir en direct à la télévision, mais le doute persiste et il faudra attendre la sortie de : Camille Claudel en 1988 pour être totalement rassuré, mais elle s’éclipse à nouveau et disparaît pendant cinq ans avant de revenir dans : Toxic affair puis : La reine Margot de Chéreau, Bon voyage, Sous les jupes des filles, Carole Matthieu. Elle a quitté la France pour vivre en Suisse « Pour améliorer la vie de ses enfants »

 Elle a eu cinq « César » pour : Possession en 1982, L’été meurtrier en 1984, Camille Claudel en 1989 et La reine Margot en 1995, L’année de la jupe en 2010. Elle a aussi été meilleure actrice à Cannes en 1981 pour : Quartet et pour Possession.

            On la voit aussi dans : Quartet (Qui lui vaut le prix d’interprétation à Cannes en 1981) Les sœurs Brönté, Clara et les chics types, L’année prochaine si tout va bien, Tout feu tout flamme, Mortelle randonnée, L’été meurtrier, Subway de Besson, Paparazzi, La repentie, Bon voyage, Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran, La journée de la jupe, Mammuth, Raiponce, De force.

 A la télévision on l’a vue dans : L’école des femmes, L’avare, Le secret des flamands, Ondine et Figaro.

            Elle semble parfois instable : Elle quitte le tournage de : Prénom Carmen de Godard en conflit avec le réalisateur (Remplacée par Maroushka Detmers), Elle abandonne la pièce : Mademoiselle Julie après quelques représentations en prétextant la fatigue (Le rôle est repris par Fanny Ardent), Elle renonce à faire: La septième cible de Claude Pinoteau quelques jours avant le début du tournage (le rôle sera repris au vol par Elisabeth Bourgine).