Coluche

            Michel Gérard Joseph Colucci (1944 – 1986). Il est né à Paris. Issu d’une famille modeste, son père décédera en 1947, il sera élevé par sa mère. Il ne fait pas d’études au-delà du certificat d’études, et exerce différents petits boulots avant de partir faire son service militaire. De retour à la vie civile il fera à nouveau des petits boulots avant de se lancer dans la chanson puis dans le cabaret avec l’aide de Romain Bouteille. Ce sera le Café de la gare avec des pointures comme Jugnot, Depardieu, Dewaere, Lhermitte, Balasko et Miou miou. Il sera un des comiques les plus adulés de ces dernières années (Cependant son humour particulier n’est pas du goût de tout le monde), il sera candidat aux élections présidentielles en 1981 avant de se désister, il sera aussi champion de vitesse à moto (Il trouvera d’ailleurs la mort sur cet engin), il est enfin le fondateur des « Restaus du cœur ».

            Au cinéma, il débute dans : Le pistonné de Claude Berri en 1969, Il sera aux cotés de Louis De Funès dans : L’aile ou la cuisse de Claude Zidi en 1977, il tournera un nombre limité de films, rarement bons, mais son interprétation dans : « Tchao Pantin », où il a un rôle dramatique d’ancien flic alcoolique gardien de nuit dans une station service (Aux côtés de Richard Anconina), est extraordinaire et lui vaudra d’ailleurs un César en 1984. On le voit dans : Laisse aller c’est une valse, Peau d’âne, Elle court elle court la banlieue, Le grand bazar, L’an 01, Les vécés étaient fermés de l’intérieur, Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine, Drôle de zèbres, Inspecteur La Bavure, Signé Furax, Le maître d’école, Elle voit des nains partout, Deux heures moins le quart, Banzaï, La femme de mon pote, Le bon roi Dagobert, La vengeance du serpent à plume, Les rois du gag, Sac de nœuds, Le fou de guerre est son dernier film en 1985.

            Il a marqué une génération comme comique, mais pas comme acteur de cinéma, sans doute à cause de sa mort prématurée et du manque d’imagination des réalisateurs qui n’ont pas su l’utiliser efficacement.