Raymond Aimos 

            Raymond Arthur Caudrilliers (1891-1944). Il est né à La Fére dans l’Aisne. Son père est horloger-bijoutier, mais au lieu de suivre les traces de son père, il préfère le spectacle et devient artiste lyrique. Il débute au cinéma au temps du muet en 1911 dans : Pendaison à Jefferson City. Il sera le plus connu et le plus aimé des seconds rôles des débuts du cinéma, il a tourné plus de 450 films dans ses rôles les plus divers mais toujours sympathique, sa silhouette longiligne et son accent de titi parisien font merveille. (Le seul qui tournera plus que lui est le toujours présent : Dominique Zardi, ce petit chauve qui passe son temps à tuer ou à se faire tuer auprès des plus grands acteurs tels que Gabin ou Belmondo). Aimos est visible dans : Chéri-Bibi avec Fresnay, Les croix de bois, Quai des brumes, La route enchantée, Quatorze juillet, Monsieur la souris avec Raimu, La bandera, Le belle équipe avec Gabin et Vanel, Katia, Raphaël le tatoué, Lumières d’été, Bifur3 en 1944 sera son dernier film, il a été tué à la Libération dans des circonstances mal définies : Il aurait été victime d’une balle allemande sur les barricades de la Libération dans le 10° arrondissement de Paris.