Luis Rego

 

             (1943) ; Il est né à Lisbonne au Portugal, se parents sont de paysans. Pour éviter de partir faire la guerre en Angola, il fuit à 17 ans, sera arrêté et mis en prison. Il a été membre des « Charlots », un groupe de musiciens comiques qui, avant étaient les accompagnateurs d’Antoine (le chanteur navigateur) sous le nom des « Problèmes ». Il sera extraordinaire dans : Le tribunal des flagrants délires » aux côtés de Pierre Desproges et Claude Villers sur France Inter. Au cinéma, les Charlots ont eu leur heure de gloire (Avant les ch’tis ou le bronzés) dans : La grande java ou : Les bidasses en folie. Après ces succès, il tourne en solo dans des rôles de petit teigneux : Je ne sais rien mais je dirai tout, La course à l’échalote, Les bronzés, Le roi des cons, Les hommes préfèrent les grosses, Circulez y’a rien à voir, La vengeance du serpent à plume, Tranche de vie, Ma vie est un enfer. Dés 1989, il change de registre et cesse de faire le »Gugusse », pour tourner dans des films plus exigeants comme : Maine océan, Fifi martingale, Le cœur fantôme, La vie ne me fait pas peur, El cantor, Après lui, Copacabana, Ouf, Atila Marcel, Nocturama. Son film comme réalisateur : Poule et frites sera un échec sévère.