Jean Marie Amato 

Jean Marie Thérésius Pierre Amato (1926-1961). Il est né à Nice. Il doit sa célébrité au fabuleux feuilleton radio de Pierre Dac et Francis Blanche : Signé Furax, dans lequel il était Furax et aussi Asti Spumante, ce feuilleton était suivi par des millions d’auditeurs et le président du conseil de l’époque (Sorte de super premier ministre), à un jour abrégé son discours à la chambre en disant : « Il faut que j’y aille, cela va être l’heure de « Signé Furax » » ! C’est un homme grand et mince avec une voix grave, très forte et un peu caverneuse. Il a aussi tourné quelques films avant de se suicider à 35 ans (Une perte énorme pour les auditeurs). Il débute au cinéma en 1952 dans : Week-end à Paris puis, on le voit dans : Les hommes ne pensent qu’à ça, Ni vu ni connu en 1958 avec Louis De Funès (Le braconnier Blaireau), où il se balade en chapeau « Haut de forme » pendant tout le film interprétant un avocat, Le rouge et le noir, Le hussard, Le sicilien, Les motards, Minute papillon, Fortunat, Boulevard, Fernand Cow-boy, Le Sahara brûle sera son dernier film en 1960. Un extraordinaire comédien.

REMARQUE : Les feuilletons « Signé Furax » sont édités en DVD (3 saisons) et en livres.