Jeanne Fusier-Gir 

            Jeanne Fusier (1885 – 1973). Elle est née à Paris. Son père est comédien et elle le suit dans ses tournées, elle est donc tout naturellement passionnée par l’art dramatique et elle suit des cours auprès de Firmin Gémier. Elle se marie au peintre Charles Gir.  Elle débutera sa carrière au théâtre sous la direction de Sacha Guitry. Elle vient au cinéma en 1930 dans : Chérie, à l’avènement du parlant. Physiquement c’est une petite femme proche de madame Tout-le-monde, c’est pour cela qu’on lui a surtout confié des rôles de vieille fille, de pipelette bavarde,d’épicière, mais certains réalisateurs comme : Clouzot et Guitry ont su voir son vrai talent et lui ont offert des rôles « forts » :comme dans : Le diable boiteux ou Quai des orfèvres. Elle est aussi à l’aise dans la comédie que dans les drames (Les sorcières de Salem). Sa filmographie est immense, on peut citer : Le corbeau, La poison, Le trou normand, Si Versailles m’était conté,  Napoléon, Si Paris nous était conté, Du mouron pour les petits oiseaux, Le jardinier d’Argenteuil (Son dernier film en 1966)